Pour la liberté et la promotion de l'athéisme, pour la sauvegarde de la raison contre les superstitions
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Les Origines de Noël

Aller en bas 
AuteurMessage
quinlan_vos
Admin
quinlan_vos

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 37
Localisation : FRANCE

Les Origines de Noël Empty
MessageSujet: Les Origines de Noël   Les Origines de Noël Icon_minitimeVen 11 Déc - 19:24

Alors que les fêtes de fin d'année approchent, et avant que tout le monde ne me demande pourquoi je me contente de souhaiter une joyeuse fête du solstice, je me suis dit qu'il fallait, d'abord et avant tout, expliquer ce qu'est réellement Noël. D'où vient cette fête, qui l'a initiée...

Avant de s'engager dans la compréhension de la symbolique de cette fête depuis devenue religieuse, il faut remonter aux origines de la fête elle-même.
On estime que cette tradition (paganiste ou animiste, au choix) remonte à un peu plus de cinquante mille ans. Soit au tout début des cultures par l'homme. Après s'être rendu compte que, quand on plante une graine dans la terre, elle pousse, il s'est logiquement rendu compte qu'il y a des périodes pour et des périodes contre. L'hiver, bien entendu, est une période "contre", d'autant que le climat de l'époque était largement plus froid qu'aujourd'hui, période glaciaire oblige.
Cela, ajouté au fait que les périodes de chaleur et de retour de la nourriture (végétale et animale) dépendaient exclusivement du soleil, on se mit donc à le prier, à l'espérer.
De la même manière que les grands cycles étaient fêtés, on se mit à fêter les saisons et, plus précisément, les solstices. Il y en a deux, été et hiver, soit le jour le plus long et le plus court de l'année.
Le second est le plus important : c'est à ce moment que les jours commencent à rallonger.
Déjà, à l'époque des Celtes, on fêtait ce jour d'une manière particulière, puisqu'il représentait la renaissance de la nature, donc de la vie.

Les Nordiques rendaient grâce à Njord et Idun, respectivement dieu de la féconditué et gardienne de la nourriture.

Chez les Romains, cette fête devient également prisée. Les Saturnales (Saturne, dieu de l'agriculture) duraient environ du 17 au 24 décembre, soit jusqu'aux calendes de janvier.
Ce ne fut que lorsque Jules César modifia le calendrier, que le solstice passa du 21 au 25 décembre. L'année ne se compte donc plus en fonction du cycle lunaire, mais solaire, soit 365 jours et 6 heures.
Le bazar commence donc.
Bien que Jésus soit né plusieurs années avant ou après lui-même (ça dépend des historiens), il n'est certainement pas né le 25 décembre. Alors... Quid?
Déjà, le nom de Noël vient de Natalis (dies), soit le jour natal, et la naissance du Sol Invictus, le Soleil Invaincu.

Lorsque les chrétiens, sous l'empereur Hadrien (+150 env.) commencent à se faire entendre dans Rome, l'Empire est déjà en perte de vitesse. Ils conservent tout d'abord la fête principale des Saturnales et, en secret, la Nativité le 6 janvier. Il faut rappeler que les Saturnales étaient le prétexte à beaucoup de festoiements, de cadeaux, de nourriture et de boisson. C'était une fête où il était bon d'être gentil entre Romains. Tout travail, à part pour les cuisiniers ou les banquiers, était interdit.
En plus des Saturnales (bien que déclinantes), le culte de Mithra, venu de Perse, gênait beaucoup les chrétiens. Difficile de rivaliser entre le soleil et le dieu de la lumière, de la pureté et de la chasteté. Au IIème siècle avant l'Ere Commune, l'Empereur Romain Aurélien en fit même la religion d'Etat.
Puisque les Romains ne voulaient entendre raison, il fut décidé au Concile de Nicée (le premier, en 325) de ramener la naissance de Jésus du 6 janvier au 25 décembre. Ainsi, qu'ils le veuillent ou non, tous les peuples de la Rome vieillissante fêteraient la naissance de Jésus.
S'ils n'avaient pas de célébration ritualisée pour fêter cette naissance, les chrétiens s'accomodèrent des anciennes fêtes païennes. On reprit ainsi l'idée des cadeaux et de la fête des Saturnales. C'est à cette occasion que la feuille de houx, qui représentait l'hiver, fut incorporée au rite chrétien, en la faisant passer pour la couronne d'épines de Jésus.
Mais d'autres rites furent abandonnés, comme les représentations théatrales ou les déguisements. Au VIème siècle, le pape Grégoie a fait interdire les danses, les sacrifices d'animaux et les déguisements d'hommes en femmes et vice-versa. Les libertinages Romains n'y survivront pas.
Mais, dans son évangélisation de l'Europe, le christianisme se heurta aux coutumes, habitudes et rites de chaque endroit, et fut forcé d'en assimiler une partie. Il convenait de faire comprendre aux païens que tout ce en quoi ils croyaient venait des chrétiens, et de Jésus, fils lui-même du soleil.
La naissance des crèches arriva plus tard, vers le IXème siècle. Beaucoup de peuplades, y compris les Francs, jouaient des tableaux d'origine païenne, au contenu souvent cru. On leur préféra bientôt de petites scènes représentant la naissance de Jésus, d'après les deux évangiles les mieux reconnus (à l'époque) ; celui de Matthieu et celui de Luc.
En outre, et puisque avec lui l'Empire Romain avait emporté l'entretien des routes, il fut de plus en plus difficile de se promener d'un endroit à l'autre dans les territoires, dont de nouvelles frontières limitaient les accès. On choisit donc largement cette date pour se retrouver en famille, pour les rencontres princières ou royales, etc. L'idée de la fête de famille était née.
Au XVIIIème siècle, on reprit également le rite des cadeaux, comme symbole des présents apportés par les Rois Mages. Encore, quelques pays ne s'offrent les cadeaux qu'au moment supposé de leur arrivée, soit quand nous-mêmes attaquons la... galette des rois.
Mais cette origine reste une hypothèse, et pourrait parfaitement n'être qu'un dérivé des présents (des sacrifices d'animaux) qu'offraient les païens à leurs dieux au moment du solstice.

Le Père Noël, bien entendu, est hérité de Saint Nicolas. Bien qu'on présuppose aujourd'hui que celui-ci était vêtu de vert, il était bel et bien vêtu de rouge. Il fut largement propagé notamment par les Hollandais jusqu'aux Etats-Unis, avant de revenir légèrement modifié (au XVIIème siècle).
Contrairement aux idées reçues, Santa Claus ne fut pas vêtu de rouge par Coca Cola. Il l'était, donc, déjà, en rouge. Mais sa tenue fut modernisée en 1931 pour une publicité, où il arbora donc sa tenue actuelle à la place d'une robe de mage. Il devint également plus sympathique, un brin rondouillard, le Saint Nicolas original ressemblant plus à un Saroumane sous acide qu'à un vieillard qui vous veut du bien.
Cependant, une légende Russe raconterait qu'un 4ème roi Mage serait parti, en traîneau, à travers les steppes, chargé de cadeaux pour Jésus. COmme il se perdit (oui, l'étoile du berger montre le nord, mais quand on y est déjà on se perd fatalement), il renonça à trouver Jésus et, pour ne pas le rater, décida d'offrir des cadeaux à tous les enfants, Jésus en faisant certainement parti.
Pour continuer au rayon des symboles, il ne faut pas oublier le fameux sapin.
Cette coutume, qui remonte aux Celtes, vient du fait que ceux-ci associaient à chaque saison un arbre particulier. Le solstice était donc le jour de... l'épicéa. Oui, à l'origine, c'était un épicéa.
Ce n'est qu'au XVI qu'arrive le sapin. Il représente, orné de pommes rouges, l'arbre du Paradis dans de petites scènes jouées par les fidèles et appelées Mystères.
Il faudra attendre 1738 pour que le sapin soit introduit à Versailles, et 1870 pour qu'il soit généralisé en France.
Revenir en haut Aller en bas
Camio

Camio

Messages : 475
Date d'inscription : 07/09/2009
Localisation : France

Les Origines de Noël Empty
MessageSujet: Re: Les Origines de Noël   Les Origines de Noël Icon_minitimeVen 11 Déc - 20:50

Tes sources ?
Revenir en haut Aller en bas
http://libresansdieu.org/bb/index.php
quinlan_vos
Admin
quinlan_vos

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 37
Localisation : FRANCE

Les Origines de Noël Empty
MessageSujet: Re: Les Origines de Noël   Les Origines de Noël Icon_minitimeVen 11 Déc - 20:57

Oups.
Je les ais oubliées.
http://www.lexilogos.com/calendrier_noel.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/No%C3%ABl
http://www.joyeux-noel.com/noelorigine.html
Et quelques vieux bouquins que je n'ai plus en tête. En fait, je n'ai mis ici que les infos que j'arrivais à faire correspondre. Celles que je n'ai pas réussi à appuyer par d'autres sources sont mises de côté.

Sinon, un petit blog intéressant, bien que je ne sache pas ce qu'il vaut.
http://www.blogdei.com/index.php/2006/12/16/712-la-veritable-origine-de-noel-par-david-c-pack
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les Origines de Noël Empty
MessageSujet: Re: Les Origines de Noël   Les Origines de Noël Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Origines de Noël
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIBERTATHEE :: LIBERTATHEE :: Discussion sur les Articles-
Sauter vers: