Pour la liberté et la promotion de l'athéisme, pour la sauvegarde de la raison contre les superstitions
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Voir le deal
199.99 €

Partagez
 

 Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Mereck_bxl

Mereck_bxl

Messages : 291
Date d'inscription : 12/09/2009
Age : 40
Localisation : Ixelles (bruxelles)

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeSam 3 Oct - 0:15

Religions: l'ONU flirte avec la ligne jaune, avertit l'UE

Citation :
02.10.09 - 21:21

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a adopté vendredi une résolution sur la liberté d'expression, mais l'UE et des pays latino-américains ont exprimé des réserves, estimant que le texte flirte avec le concept controversé de "diffamation des religions".

Le texte, présenté conjointement par l'Egypte et les Etats-Unis, dénonce "la poursuite de la montée de stéréotypes négatifs raciaux et religieux dans le monde et condamne dans ce contexte toute incitation à la haine raciale, nationale ou religieuse".

Au nom de l'Union européenne, l'ambassadeur français Jean-Baptiste Mattéi a souligné que cette formulation constitue "un compromis ultime". Pour les Européens, "le droit international ne protège pas et ne doit pas protéger des religions ou d'autres systèmes de croyance", a-t-il souligné.

Le représentant du Chili, au nom également de la Colombie, du Guatemala, du Panama, du Pérou et de la République dominicaine, a abondé dans ce sens. "Le concept de diffamation se réfère à la protection de la réputation des personnes et ne s'applique pas aux religions. Le concept de diffamation des religions n'a pas de base en droit international", a martelé le diplomate chilien.

Au contraire, le Pakistan est intervenu au nom de la Organisation de la conférence islamique (OCI) pour regretter que le texte ne condamne pas la "diffamation des religions" et a souhaité une évolution future sur ce sujet des 47 Etats membres du Conseil des droits de l'homme.

Pour leur premier texte parrainé devant le Conseil des droits de l'homme, les Etats-Unis ont choisi "l'un des sujets les plus difficiles", a remarqué un diplomate européen.

Il est "hautement symbolique" que ce premier texte présenté par les Etats-Unis ait été élaboré avec l'Egypte, a relevé une source proche de la délégation américaine, en rappelant que le président américain Barack Obama avait déclaré lors d'une visite au Caire en juin dernier vouloir "un nouveau départ entre les Musulmans et les Etats-Unis".

La reconnaissance du concept de "diffamation des religions" est réclamée avec insistance dans le monde musulman, mais il est rejeté par les pays occidentaux, qui font valoir que cela limiterait la liberté d'expression en légitimant la répression du blasphème.

(Belga)
Revenir en haut Aller en bas
quinlan_vos
Admin
quinlan_vos

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 37
Localisation : FRANCE

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeDim 4 Oct - 20:02

Sujet intéressant.
Simple pour nous (diffamation ou réalité, sur les religions?), mais effectivement hardu sur le plan international.
Merci Mereck.
Revenir en haut Aller en bas
DementiaMagister

DementiaMagister

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 35
Localisation : Bas rhin

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeMar 6 Oct - 5:47

C'est surtout une sacré boite de Pandore. J'espere que ces inconscient ne vont pas l'ouvrir.

De même, au vu du sens de l'autocrittique des religions, ce qui est pour nous simple évidence risque de devenir diffamation pour la religion, et donc risque de procès pour les athées et libre penseurs.

Quand je disais que le moyen age était de retour....
Revenir en haut Aller en bas
EspressoFrog

EspressoFrog

Messages : 524
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 49
Localisation : Le San Ku-Kai

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeMar 6 Oct - 11:59

DementiaMagister a écrit:
C'est surtout une sacré boite de Pandore. J'espere que ces inconscient ne vont pas l'ouvrir.De même, au vu du sens de l'autocrittique des religions, ce qui est pour nous simple évidence risque de devenir diffamation pour la religion, et donc risque de procès pour les athées et libre penseurs.
Quand je disais que le moyen age était de retour....


Si demain le pape dit encore une connerie monumentale sur la prévention du SIDA genre "ne mettez pas de capotes, y'a du mercure dedans" ou un autre blasphème médicale. On a toujours le droit d'exposer la fraude scientifique et l'erreur? ou est-ce qu'on tombe dans un cinéma du style "vu que le pape est infaillible dire du mal est attaquer la religion a sa source" ?

Moi je veux bien être gentil mais si ca veut dire que n'importe quelle organisation religieuse peut dire n'importe quoi sans en être responsable, vu que la critique est interdite, on retourne directement au Moyen Age.
Revenir en haut Aller en bas
Pakete

Pakete

Messages : 396
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 38

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeJeu 5 Nov - 23:18

Oui m'enfin bon, c'est un machin qui peut remplacer une loi nationale ?

C'est dangereux comme loi, mais une énième résolution pourra-t-elle être appliquée ?

Reste que Barack fait une belle connerie sur ce coup là Smile
Revenir en haut Aller en bas
quinlan_vos
Admin
quinlan_vos

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 37
Localisation : FRANCE

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeJeu 5 Nov - 23:25

Ca va faire le jeu de tous les extrémistes.
On va se retrouver avec une légitimisation de tous ces types qui se promènent avec des bombes "au nom de dieu", qui invoqueront le droit au respect pour le Jihad ou la Sainte Croisade, des conneries comme ça.
Hyper dangereux.

Ca fait quelques temps que je me dis que, si une idéologie permet ou laisse apparaître la violence d'une manière ou d'une autre, c'est qu'elle échoue. Donc qu'elle est faillible - voire faible.
Revenir en haut Aller en bas
Kalu64



Messages : 71
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 55
Localisation : Rambouillet

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeJeu 5 Nov - 23:36

A quoi joue l'ONU là ? A vouloir préserver la chèvre et le chou...
Revenir en haut Aller en bas
quinlan_vos
Admin
quinlan_vos

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 37
Localisation : FRANCE

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeJeu 5 Nov - 23:41

Ce qui est inutile. Ils se contentent de contourner un problème qu'il faudrait résoudre, sous peine de le voir empirer.
Revenir en haut Aller en bas
Mereck_bxl

Mereck_bxl

Messages : 291
Date d'inscription : 12/09/2009
Age : 40
Localisation : Ixelles (bruxelles)

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeVen 6 Nov - 0:20

quinlan_vos a écrit:
Ce qui est inutile. Ils se contentent de contourner un problème qu'il faudrait résoudre, sous peine de le voir empirer.

En fait, plutôt que de le contourner, ils le freinent.
C'est sympa en soi de le freiner, mais l'astuce est qu'ils donnent une sorte d'immunité pour la progression qui devient alors inéluctable.

C'est ce que l'on craint de plus en plus en Belgique avec la parlementaire voilée : la première en Europe.
On parle d'autorisation dans l'administration, y compris judiciaire... (mais là, il y a eu un tel tôlé que ça a été mis au placard)

Il y a eu une tentative avec une avocate voilée qui voulait entrer dans un cabinet, mais elle a été refusée par ledit cabinet.
Revenir en haut Aller en bas
quinlan_vos
Admin
quinlan_vos

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 37
Localisation : FRANCE

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeVen 6 Nov - 0:25

A force d'avoir des cas comme ça, on va se retrouver avec beaucoup d'éléments dont on pourra dire "le premier".
Au minimum, la religion - et le voile avec - sont des choses privées, qu'on a pas à voir dans la rue. Sinon, autant mettre une étoile jaune aux Juifs, et un triangle rose aux homos, tant qu'à faire. Ca reste du privé, des choses qui n'ont rien à faire hors de chez soi.
A force de laisser faire des trucs comme ça, on va se retrouver avec une légitimisation publique qui fera beaucoup, beaucoup de mal à la notion de liberté individuelle.
Revenir en haut Aller en bas
casdenor

casdenor

Messages : 141
Date d'inscription : 05/11/2009

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeVen 6 Nov - 13:05

C'est vrai que limiter les libertés individuelles, au nom des libertés individuelles, c'est quelque chose de peu courant, mais je remarque que c'est finement fait ici.
Revenir en haut Aller en bas
http://casdenor.leobaillard.Org
quinlan_vos
Admin
quinlan_vos

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 37
Localisation : FRANCE

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeVen 6 Nov - 14:41

La question est toujours la même à chaque fois ; dans l'intérêt de qui?
Dans le cas présent, j'ai bien peur que seule une minorité n'en tire des avantages, mais qu'une large majorité va s'en mordre les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
casdenor

casdenor

Messages : 141
Date d'inscription : 05/11/2009

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeVen 6 Nov - 15:03

Si la majorité aime blesser la minorité, la minorité a le droit d'être défendu.
Revenir en haut Aller en bas
http://casdenor.leobaillard.Org
DementiaMagister

DementiaMagister

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 35
Localisation : Bas rhin

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeVen 6 Nov - 16:12

casdenor a écrit:
Si la majorité aime blesser la minorité, la minorité a le droit d'être défendu.

Vraiment, une minorité se croit autorisé à parler au nom d'une majorité, et à vouloir briser toute contestation, pour promouvoir un modèle social obscurantiste basé sur l'oppression. Si c'est çà ta défense des minorité, je ne souhaite pas passer mes vacance dans ce lieu dystopique.
Revenir en haut Aller en bas
Pakete

Pakete

Messages : 396
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 38

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeVen 6 Nov - 16:21

Eh bah dis donc...

Tu sais Casdenor, dire des mots n'a jamais porté atteinte à l'intégrité physique d'une personne Smile

Les caricatures de Mahomet ont peut être "blessés" des Croyants, mais c'est juste qu'ils avaient médiatiquement besoin de créer un amalgame entre leur propre vexation et une blessure physique 8-)
Revenir en haut Aller en bas
casdenor

casdenor

Messages : 141
Date d'inscription : 05/11/2009

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeVen 6 Nov - 17:58

Eh bah dis donc...

Tu sais Pakete, le harcèlement psychologique n'a jamais porté atteinte à l'intégrité physique d'une personne.
Et pourtant c'est interdit.

Dans la vie, une blessure morale est aussi grave que physique. Je ne dis pas que les caricatures de mahomet sont une mauvaise chose, je dis que juger que croire que j'aime les pommes, et croire que j'aime allah (PS: je ne suis pas musulman) sont du même acabit, c'est faire fi des différences. Frapper quelqu'un dans le sacré, ce n'est pas forcément une bonne expression de la liberté. La liberté s'arrête là où celle des autres commence. Un croyant a le droit de ne pas être injurié ou blessé dans ce qu'il a de plus cher au monde.

Ce qui ne veut pas dire qu'il faut laisser faire tout et n'importe quoi par les croyants, mais qu'il ne faut pas les mettre au ban ou les considérer comme des membres de simples associations tels que les amateurs d'échec de plouc sur varech. On ne peut pas mettre ces deux choses au même niveau. Le faire mènera à une guerre mondiale.
Revenir en haut Aller en bas
http://casdenor.leobaillard.Org
Pakete

Pakete

Messages : 396
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 38

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeVen 6 Nov - 18:19

Damned !

Voilà qu'il parle de harcélement !

Vite, une plainte contre le prosélytisme !

Quand un gars se fout de ma gueule parce que j'ai dit une connerie, certes je peux être vexé parce qu'il a répondu, mais tout de même: cette moquerie ne m'enverra jamais à l'hôpital.

Par contre, quand un croyant tue Theo Van Gogh parce qu'il a des idées contraires, là effectivement on peut parler de blessure physique et qui prête à conséquence... M'enfin le plus grave pour un croyant, c'est la critique, le meurtre on s'en fout si ça sert la cause...

N'assimile pas une "idée" qu'elle que soit son sens, à une personne qui elle est matériel. Par exemple, toi derrière ton clavier t'es une personne. Et "Dieu existe" c'est une idée. Ainsi, et c'est là tout la finesse, quand je dis que Dieu n'existe pas, tu vas être blessé peut être et peut être que t'as fait dans ton froc, mais je ne peux pas te toucher physiquement.

Tu piges ?

Sinon, ton "harcélement": Bah oui, on se défend on argumente, mais tu sais, tant que cela reste un echange d'idée - personne ne te force à rester ! - je ne pense pas que tu risques grand chose. En plus, on réplique souvent à une tentative d'harcèlement, tu sais le gars qui débarque avec son prosélytisme, "[Mon] Dieu existe, les autres ne sont que des mécréants voués aux flammes de l'Enfer etc".

Comme quoi la liberté d'expression ne doit aller que dans un sens pour certains... Le problème est que, si elle ne va que dans un sens on ne peut plus parler de "liberté"...


Dernière édition par Pakete le Ven 6 Nov - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DementiaMagister

DementiaMagister

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 35
Localisation : Bas rhin

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeVen 6 Nov - 18:23

casdenor a écrit:
Eh bah dis donc...

Tu sais Pakete, le harcèlement psychologique n'a jamais porté atteinte à l'intégrité physique d'une personne.
Et pourtant c'est interdit.

Oh vraiment ? et les conséquences du stress ? Et les conséquences sur les neurones (tout ce qui est circuit dopamine et serotonine), c'est pas physique çà.
Revenir en haut Aller en bas
Mereck_bxl

Mereck_bxl

Messages : 291
Date d'inscription : 12/09/2009
Age : 40
Localisation : Ixelles (bruxelles)

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeVen 6 Nov - 18:36

casdenor a écrit:
Un croyant a le droit de ne pas être injurié ou blessé dans ce qu'il a de plus cher au monde..

Tu n'as donc aucune remarque sur le fait d'interdire les livres "sacré" des diverses religion vu que le contenu de ceux-ci nous offense nous, non-adepte de leur croyance ?




PS : les gars, keep cool : ça faisait longtemps qu'on avait pas eu d'opposition dans les discussion : on se lâche on dirait... Mais bon restez zen sur la forme, hein Wink
Revenir en haut Aller en bas
greem

greem

Messages : 460
Date d'inscription : 22/06/2009

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeVen 6 Nov - 18:52

casdenor a écrit:
Frapper quelqu'un dans le sacré, ce n'est pas forcément une bonne expression de la liberté. La liberté s'arrête là où celle des autres commence. Un croyant a le droit de ne pas être injurié ou blessé dans ce qu'il a de plus cher au monde.
Rhô tu me pompes l’air toi... tue-toi ! Ta présence porte atteinte à ma liberté de pas être emmerdé par des gens comme toi Cool

(C'est une boutade)

La liberté c’est aussi savoir prendre sur soi ce que permet la liberté des autres, et ne pas vouloir jouer son petit dictateur en interdisant certaines choses sous prétexte que ça ne nous plait pas. Le blasphème n’est qu’un concept religieux qui ne concerne que vous, croyants, pas nous hâtées, et vouloir imposer aux autres cette notion religieuse qu’est le blasphème c’est tout simplement se croire au dessus de la liberté des autres, comme si sa croyance ou son dieu avait une intégrité physique.

Et puis merde, avec ce que la bible ou le coran nous promet comme enfer c’est la moindre des choses que de leur envoyer quelques merdes à la tronche de temps en temps à ces dieux...


Dernière édition par Greem le Ven 6 Nov - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://flaquedos.blogspot.com
quinlan_vos
Admin
quinlan_vos

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 37
Localisation : FRANCE

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeVen 6 Nov - 18:56

Tous les dieux, précisons. Ca va de Vichnou à Allah en passant par Yavé, Jésus, Wotan et les autres...
De toute façon, ne pas croire en un seul des milliards de dieux inventés par l'homme est déjà un blasphème...
Revenir en haut Aller en bas
casdenor

casdenor

Messages : 141
Date d'inscription : 05/11/2009

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeSam 7 Nov - 11:33

Vous ne cherchez pas à réfléchir à la manière d'un croyant, et, pour vous, penser "je crois que les pommes sont vertes", et "je crois en Dieu", sont sur un même niveau. Si vous désirez saisir l'essence même d'une croyance il faut que vous preniez ce qui fait votre vie. La croyance en un dieu est un mode de vie, une philosophie toute entière, non une simple idée qui n'engendre aucune conséquence.

Est-ce que je justifie le crime ? Non. Est-ce que je justifie que l'on massacre psychiquement les croyants ? pas plus. La foi des terroristes & des meurtriers, je m'en fous, sincèrement, car c'est ce qu'on appelle des personnes manipulées, en revanche, je pense effectivement que la foi des croyants mérite le respect, ne serait-ce qu'en tant que philosophie de vie.
J'avoue pour ma part ne pas respecter l'épicurisme, et pourtant, quand j'en croise, je ne vais pas les mettre au ban. Je ne me lierais jamais avec un épicurien que je trouverais fatalement fade et sans intérêt, mais je ne vais pas blasphémer contre l'épicurisme. Je peux dire que je ne suis pas d'accord, mais s'il y avait du "sacré" dans l'épicurisme, je ne m'amuserais pas à m'en moquer pour le simple plaisir. La cruauté est un acte inutile.

Citation :
Tu n'as donc aucune remarque sur le fait d'interdire les livres "sacré" des diverses religion vu que le contenu de ceux-ci nous offense nous, non-adepte de leur croyance ?
Je ne saisis pas ce que tu veux dire. Si tu assimiles ta non croyance sur un pied d'égalité avec leur croyance, alors je t'invite à relire ce que j'ai écris ci-dessus.

Citation :
Le blasphème n’est qu’un concept religieux qui ne concerne que vous, croyants, pas nous hâtées, et vouloir imposer aux autres cette notion religieuse qu’est le blasphème c’est tout simplement se croire au dessus de la liberté des autres, comme si sa croyance ou son dieu avait une intégrité physique.
Qu'est-ce que la laïcité ? L'uniformisation ou l'intégration des particularités ? Pardon, mais la Laïcité en laquelle je crois ne met pas au ban les croyants, elle les accepte tous. Tu mets le doigt sur le problème: toi, en tant qu'athée, veut que chaque mode de pensée soit vu du point de vue athée, bref, tu fais strictement la même erreur que ceux souhaitant l'instauration de la charia: de l'ethnocentrisme, ou de l'égocentrisme, c'est selon.


Citation :

Et puis merde, avec ce que la bible ou le coran nous promet comme enfer c’est la moindre des choses que de leur envoyer quelques merdes à la tronche de temps en temps à ces dieux...
As-tu lu la bible ? Parce que désolé, mais le non croyant ne va pas en enfer dans la bible, loin de là. Il y est dit que celui qui croit et se conduit mal ira en enfer, et que celui qui ne croit pas, et se conduit bien, ira au paradis. Se conduire bien étant simplement l'amour du prochain.


Ne confondez pas le livre, l'Eglise, et les croyants.
Ce sont trois choses très différentes.

Pour exemple, je suis adepte de l'ésotérisme hermétique (je m'y attelle), et je m'intéresse particulièrement au trois.
Je m'intéresse au livre, car c'est un livre ésotérique (l'apocalypse selon saint jean particulièrement pour le NT).
Je m'intéresse à l'Eglise car elle est une déviance, et c'est intéressant d'un point de vue sociologique
Je m'intéresse au croyant car c'est intéressant de voir l'évolution de l'idée du livre à la personne.

Je respecte les trois, et j'accepte, personnellement, de ne pas blasphémer, c'est à dire De ne pas chercher à provoquer de la douleur en touchant au sacré de l'une ou l'autre de ces religions tant que cela ne touche pas à mes libertés personnelles.

Ex: une religion m'interdit de m'habiller d'une manière précise => Je refuse
Une religion m'interdit de faire une image de son dieu => j'accepte.

Voyez-vous la différence profonde ?
Revenir en haut Aller en bas
http://casdenor.leobaillard.Org
DementiaMagister

DementiaMagister

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 35
Localisation : Bas rhin

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeSam 7 Nov - 11:50

casdenor a écrit:
Vous ne cherchez pas à réfléchir à la manière d'un croyant, et, pour vous, penser "je crois que les pommes sont vertes", et "je crois en Dieu", sont sur un même niveau.

La ou le bat blesse, est que la croyance par definition et dans le fait reside dans l'acceptation d'un énoncé comme vrai, et ce sans preuve ni reflexion crittique.
Ainsi, le croyant déclarant "les pommes sont vertes" le fait sans preuve.
Et là où çà devient pervers, c'est qu'il privilégie la croyance aux fait. Ici le croyant omet l'existence de pomme rouge.

Citation :
Si vous désirez saisir l'essence même d'une croyance il faut que vous preniez ce qui fait votre vie. La croyance en un dieu est un mode de vie, une philosophie toute entière, non une simple idée qui n'engendre aucune conséquence.
Pas vraiment, c'est l'acceptation de l'énoncé "dieu existe". Ce que tu décris sont des conséquences découlant de cette acceptation.

Citation :
Est-ce que je justifie le crime ? Non. Est-ce que je justifie que l'on massacre psychiquement les croyants ? pas plus. La foi des terroristes & des meurtriers, je m'en fous, sincèrement, car c'est ce qu'on appelle des personnes manipulées, en revanche, je pense effectivement que la foi des croyants mérite le respect, ne serait-ce qu'en tant que philosophie de vie.
Rien que par la discrimination croyant/incroyant, tu prépare le bucher.
Le respect des croyant, ok, du moment qu'ils ne cherchent pas à imposer leur point de vue. Ce qui n'est malheureusement pas le cas, car les croyants font tous pour imposer leur croyance, leur foi et tout ce qui va avec. Et si celà doit être à l'encontre de la logique et de la connaissance, qu'il en soit ainsi, car çà ne les arrete pas.


Citation :
J'avoue pour ma part ne pas respecter l'épicurisme, et pourtant, quand j'en croise, je ne vais pas les mettre au ban. Je ne me lierais jamais avec un épicurien que je trouverais fatalement fade et sans intérêt, mais je ne vais pas blasphémer contre l'épicurisme. Je peux dire que je ne suis pas d'accord, mais s'il y avait du "sacré" dans l'épicurisme, je ne m'amuserais pas à m'en moquer pour le simple plaisir. La cruauté est un acte inutile.
Pas tout a fait : elle permet au frustrés de se décharger.

Citation :

Qu'est-ce que la laïcité ? L'uniformisation ou l'intégration des particularités ? Pardon, mais la Laïcité en laquelle je crois ne met pas au ban les croyants, elle les accepte tous. Tu mets le doigt sur le problème: toi, en tant qu'athée, veut que chaque mode de pensée soit vu du point de vue athée, bref, tu fais strictement la même erreur que ceux souhaitant l'instauration de la charia: de l'ethnocentrisme, ou de l'égocentrisme, c'est selon.
La laicité n'est pas une croyance. C'est un droit civique pour qu'aucune religion ne prime sur une autre ou sur le droit civique. Et la laicité ne mets pas au ban les croyants. Ceux qui pensent çà sont ceux qui souhaite au contraire mettre aux ban les autres.


Citation :

As-tu lu la bible ? Parce que désolé, mais le non croyant ne va pas en enfer dans la bible, loin de là. Il y est dit que celui qui croit et se conduit mal ira en enfer, et que celui qui ne croit pas, et se conduit bien, ira au paradis. Se conduire bien étant simplement l'amour du prochain.
Donc les catho qui ont génocidés par amour du prochain sont bien ?
Bien et mal sont totalement relatif.

Citation :
Ne confondez pas le livre, l'Eglise, et les croyants.
Ce sont trois choses très différentes.
Différent peut être, mais connecté : l'Eglise est dirige les croyants, en s'appuyant sur le livre, pour commetre des atrocité lui permettant d'assoir son pouvoir.


Citation :
Je respecte les trois, et j'accepte, personnellement, de ne pas blasphémer, c'est à dire De ne pas chercher à provoquer de la douleur en touchant au sacré de l'une ou l'autre de ces religions tant que cela ne touche pas à mes libertés personnelles.

Ex: une religion m'interdit de m'habiller d'une manière précise => Je refuse
Une religion m'interdit de faire une image de son dieu => j'accepte.

Voyez-vous la différence profonde ?
il n'y a aucune différence profonde, tu fait comme la plupart des croyant, tu choisis ce qui t'arrange.
Revenir en haut Aller en bas
casdenor

casdenor

Messages : 141
Date d'inscription : 05/11/2009

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeSam 7 Nov - 11:58

La croyance, dementiamagister, ce n'est pas dire "dieu existe", c'est mille fois plus que ça. C'est un mode de vie. Une philosophie d'existence, une chose à quoi le croyant se rattache pour se définir, et fatalement, tu l'attaques dans ce qu'il a de plus profond en lui. Prenons une personne qui s'est toujours persuadé d'être juste et équitable. Attaque-la dessus, et tu la verras s'emporter, peut-être même frapper la chair de sa chair, tant elle sera blessée par ce qui aura été dit. Ce n'est pas l'apanage des croyants que de se définir, et par là-même de se rendre fortement fragile face à une attaque, mais il convient d'apprendre à ne pas blesser sans raison.

Tu dis que les croyants vont à l'encontre de la logique et de la connaissance, et j'aimerais te répondre simplement que rien n'illégitime cette position. La légitimité de la logique et de la science pour la connaissance du monde ne sont pas démontrées, loin de là. Alors où en arrivons-nous ? Eh bien à un combat entre la croyance en la logique, en la science, et la croyance en un Dieu. Alors quoi ? Parce qu'ils ne croient pas la même chose que toi, parce qu'ils n'ont pas la même vision du monde, ils méritent ce même bucher que tu crois que j'érige ?

Tu dis également que se moquer d'eux permet au frustré de se décharger, te rends-tu compte de l'acte de haine que tu viens d'avouer ? Est-ce juste de blesser des personnes, juste parce qu'elles te frustrent de ne pas penser comme toi ?

Citation :
Donc les catho qui ont génocidés par amour du prochain sont bien ?
Bien et mal sont totalement relatif.
Pas dans la bible. Et non, les cathos qui ont génocidés n'iront pas au paradis si l'on lit la bible. Et dans le coran il est de même dit "qui tue un homme tue tous les hommes".
Ne pas confondre le livre, l'Eglise, les croyants Wink.

Citation :

il n'y a aucune différence profonde, tu fait comme la plupart des croyant, tu choisis ce qui t'arrange.
Non, je regarde ce qui porte atteinte à ma liberté. Je ne suis pas d'une religion, je la respecte. Elle désire quelque chose la concernant, si je veux agir vis-à-vis d'elle, je lui dois le respect. De même si j'entre dans une mosquée, vais-je obligatoirement me déchausser. C'est ce qu'on appelle le respect
Revenir en haut Aller en bas
http://casdenor.leobaillard.Org
DementiaMagister

DementiaMagister

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 35
Localisation : Bas rhin

Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitimeSam 7 Nov - 12:17

casdenor a écrit:
La croyance, dementiamagister, ce n'est pas dire "dieu existe", c'est mille fois plus que ça. C'est un mode de vie. Une philosophie d'existence, une chose à quoi le croyant se rattache pour se définir, et fatalement, tu l'attaques dans ce qu'il a de plus profond en lui.
Tu defformes mes propos, c'est pas seulement déclarer "dieu existe", mais l'accepter sans preuve ni reflexion. Et les extensions (code de conduite en découle).
Je n'attaque pas le croyant dans ce qu'il de plus profond en blasphemant, je brise et ecorne l'illusion avec laquelle il refuse la réalité.

Citation :

La légitimité de la logique et de la science pour la connaissance du monde ne sont pas démontrées, loin de là.
HA ha ha. Je vais aimer ton humour. Tu connais un systeme qui peut se targuer d'être explicatif, prédictif et qui se remets en question ? Aucun à ma connaissance ne le fait. Et aucun n'a fait autant pour aider l'humanité.


Citation :
Alors où en arrivons-nous ? Eh bien à un combat entre la croyance en la logique, en la science, et la croyance en un Dieu. Alors quoi ? Parce qu'ils ne croient pas la même chose que toi, parce qu'ils n'ont pas la même vision du monde, ils méritent ce même bucher que tu crois que j'érige ?
Je ne veux pas bruler les croyants, juste les soulager.

Citation :
Tu dis également que se moquer d'eux permet au frustré de se décharger, te rends-tu compte de l'acte de haine que tu viens d'avouer ? Est-ce juste de blesser des personnes, juste parce qu'elles te frustrent de ne pas penser comme toi ?
Tu déforme mes propos, Casdenor. J'ai parler de la cruauté. Une pique peut être amicale. La cruauté, la vraie est bien pire.


Citation :

Pas dans la bible. Et non, les cathos qui ont génocidés n'iront pas au paradis si l'on lit la bible. Et dans le coran il est de même dit "qui tue un homme tue tous les hommes".
Ce qui n'a pas empeché les chretiens et les musulmans de commettre des atrocités sans pareille. De même, dans le Coran, il y a pas mal de sourates appelant aux massacres de l'infidèle et du Kaffir.
Sans compter les versets biblique appreciant le massacre, notamment la mise à Sac de Jericho.


Citation :

Non, je regarde ce qui porte atteinte à ma liberté. Je ne suis pas d'une religion, je la respecte. Elle désire quelque chose la concernant, si je veux agir vis-à-vis d'elle, je lui dois le respect. De même si j'entre dans une mosquée, vais-je obligatoirement me déchausser. C'est ce qu'on appelle le respect
Tu semble ne pas être dérangé par le caractère liberticide des religions. Je les mets toutes dans le même sac et sans favoristime, c'est aussi çà le respect....

PS : tu es gentil, mais pour le moment, je reste courtois.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Empty
MessageSujet: Re: Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?   Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le droit au blasphème, renommé "diffamation des religions", remise en question mondiale ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Numérique à l'école: Peillon prône "un grand plan", avec de la formation
» "évolution criminologique"
» [Anglais] Comment se traduit le titre "L'étranger" de Camus...Pas si facile...
» Le "Club des 27"
» Validité d'un "ordre de mission" du CdE ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIBERTATHEE :: LIBERTATHEE :: Actualités-
Sauter vers: