Pour la liberté et la promotion de l'athéisme, pour la sauvegarde de la raison contre les superstitions
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ecologie et christiannisme

Aller en bas 
AuteurMessage
Eymeric

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 27/02/2010
Age : 29
Localisation : Stockholm

MessageSujet: Ecologie et christiannisme   Mar 9 Mar - 10:41

Voilà, une question que je me pose depuis longtemps et que je voulais porter au débat: pensez-vous que le christiannisme soit une partie, même infime, de notre non conscience écologique?
Je m'explique: j'ai lu la Genèse et j'ai été frappé par le fait que l'Homme est placé au dessus de tout écosystème, de la végétation et de l'animal et qu'il est désigné par Dieu pour régner en maître sur la Terre et de l'exploiter comme bon lui semble. J'ai eu un débat récemment avec une amie et elle ma sortit une phrase du genre: "On est comme ça depuis le début et qu'est ce que ça change? Tu crois que les civilisations avant nous se souciaient de l'écologie?". C'est une anti-écolo notoire mais je l'aime bien Razz N'empêche que sa pensée a l'air tellement obscurcie par notre "culture" qu'elle en oublie que d'autres cultures placent et ont placées l'Homme comme partie de la nature (et non comme maître) et comme un être qui doit la respecter. Or notre culture occidentale et notre christiannisme ont envahit le monde. Je me demande donc si notre rapport à la nature n'est pas en partie déterminée par le christiannisme en toute petite partie et en grande partie par le capitalisme "sauvage" qui a tourné en roue libre des années sans se soucier de l'Homme ni de la plante.
Qu'en pensez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendes-urbaines.over-blog.fr
Pakete

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 37

MessageSujet: Re: Ecologie et christiannisme   Mar 9 Mar - 15:30

Disons qu'à l'époque où a été rédigée la bible, l'écologie n'était pas un souci majeur. Il n'est pas surprenant de ne voir rien s'y rapportant.

Actuellement par contre, le pape a intégré l'écologie à son interprétation de sa doctrine. Et ils s'en servent pour hurler après la société de consommation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quinlan_vos
Admin
avatar

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 36
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: Ecologie et christiannisme   Mar 9 Mar - 16:12

Pour le coup, je suis aussi un anti-écolo notoire... Smile

D'un point de vue un peu pragmatique, je ne suis pas certain que nous ayons comme "devoir" de penser à la nature. De même que nous n'avons pas à nous voir au-dessus d'elle.
Nous, et tout ce que nous faisons, y est intégré et en fait partie. D'une certaine manière, et même malgré la transformation, le moindre de nos objets tient du naturel - la polution comprise puisque, on le sait, une éruption comme celle du Mont St Helens fait plus de dégâts à l'atmosphère que toutes nos voitures.

Disons que nous avons le pouvoir de penser à la nature, et de choisir de nous placer en elle ou au-dessus. Quoi que l'on choisisse, ça ne change rien, en fait.
Pour info, l'idée actuelle de l'écologie revient exactement au fait de se croire au-dessus de la nature : on croit qu'on peut la détruire ou la sauver, ce qui implique fatalement que nous soyons plus forts qu'elle.

De fait, je pense qu'il existe un juste milieu, pas encore trouvé : d'un côté ceux qui prétendent pouvoir polluer tranquillement et, de l'autre, ceux qui prétendent nous ramener à l'âge de pierre.
Pour les premiers, cela revient à quitter sa chambre sans la nettoyer.
Pour les seconds, cela revient à nier 1/ notre évolution culturelle (pourtant naturelle) et, 2/ le fait que la nature s'en sortira toujours.
Elle a connu bien pire que nous, et ça arrivera encore.
Laisser la nature où elle est me semble bien : notre évolution culturelle en provient, et nous y retournerons.
Il est fréquent que des animaux prédateurs fassent disparaître d'autres animaux, ou qu'un volcan pollue tout un écosystème, ou que le climat change.

Nous restons donc très naturels, finalement, et il est certain que, si nous faisons trop de "mal" (terme anthropomorphe qui m'énèrve en la matière) c'est la nature elle-même qui nous fera disparaître plus vite que prévu.
Nous ne la marquerons jamais indélibilement. Mais ça n'empêche pas de faire attention, sans psychose.


Désolé, j'ai été un peu long, mais j'espère avoir mit la réponse dans tout ça. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tguiot



Messages : 242
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 33

MessageSujet: Re: Ecologie et christiannisme   Mar 9 Mar - 22:32

Ce qui m'énerve dans le débat écolo, c'est que les écologistes se targuent d'une idéologie propre, respectueuse de la nature. Belle hypocrisie!

Ce qui les intéresse au final, c'est surtout de conserver une nature toujours exploitable!
S'inquiéter de la disparition des bancs de poisson, c'est s'inquiéter de sources de nourriture;
s'inquiéter des énergies renouvelables, c'est s'inquiéter de nos ressources d'énergie;
s'inquiéter du changement climatique, c'est s'inquiéter de notre confort...

C'est encore pire de se cacher devant un véritable faux altruisme, faux intérêt.

Moi au moins, si je m'intéresse à ces sujets-là, c'est à un niveau égoïste, limite anthropocentrique. À part ça, je rejoins un peu quinlan, je me fous un peu de l'écologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greem

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Ecologie et christiannisme   Mer 10 Mar - 14:12

Eymeric a écrit:
pensez-vous que le christiannisme soit une partie, même infime, de notre non conscience écologique?
J’ai pas du tout l’impression que les gens se fichent de l’écologie, on est juste pris dans un engrenage qui nous pousse à avoir un certain mode de vie. Alors ton lien avec le christianisme, je trouve qu’il est plus que tiré par les cheveux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flaquedos.blogspot.com
quinlan_vos
Admin
avatar

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 36
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: Ecologie et christiannisme   Mer 10 Mar - 14:28

En fait, je pense que le christianisme (comme les autres religions) est autant que l'écologie ou la notion de "gros pollueur" issue de la culture humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roll



Messages : 19
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: Ecologie et christiannisme   Ven 12 Mar - 0:39

Les liens entre écologie et christianisme sont bien différents croyez moi, ou au moins plus complexes. La nouvelle mode catholique actuelle qui se répand de plus en plus c'est de ne pas croire au réchauffement anthropique. Allez sur des forums catholiques vous verrez bien: c'est un milieu particulièrement accueillant envers ce genre de thèse.

Et sur ce point, je suis formel, et le pape est de plus en plus isolé sur cette question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quinlan_vos
Admin
avatar

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 36
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: Ecologie et christiannisme   Ven 12 Mar - 0:49

Ben, sans être religieux, j'ai également du mal à adhérer à l'hypothèse d'un réchauffement anthropique (mais sans doute pas pour les mêmes raisons).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roll



Messages : 19
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: Ecologie et christiannisme   Ven 12 Mar - 0:59

Ah oui ? Quelles raisons ??

Perso, j'y crois, mais je suis pas du tout écolo et je n'aime pas leur catastrophisme. Mais scientifiquement (enfin pour le peux que j'en sais en climato), le réchauffement anthropique me semble être quelque chose d'assez solide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quinlan_vos
Admin
avatar

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 36
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: Ecologie et christiannisme   Ven 12 Mar - 1:23

Le problème est que seul le GIEC avance l'idée du réchauffement anthropique (j'entends pas là le fait que l'homme est entièrement responsable du réchauffement).

Or, si l'on regarde bien, on constate que le GIEC est un institut essentiellement dirigé par les Gouvernements.
Lors des "rencontres au sommet" comme cela s'est passé en 2008, la problématique des chefs d'Etats portait sur les chiffres à donner au public : les Français voulaient donner les estimations les plus hautes (on sait comment les hommes politiques de ce pays utilisent la peur du réchauffement), les Chinois voulaient prendre les estimations les plus basses (ce qui légitimisait ou garantissait leur utilisation de produits polluants), etc...
A la fin, chaque pays participant aux congrès du GIEC a avancé ses propres chiffres.
Je l'avais déjà souligné aussi dans un autre post, mais le GIEC n'utilise que des chiffres biaisés, dont la moyenne est largement trop large pour être valable, et ne remontent dans le temps que sur une période d'environ deux siècles.
Facile, à ce train, de dire que la température monte, même si ce n'est qu'un pic.
Enfin, le GIEC ne prend jamais en compte les autres chiffres dis "aléatoires" comme le volcanisme, le soleil, le magnétisme et autres qui font varier les températures sur plusieurs décennies.
Tout cela se trouvait dans les rapports officiels (longs et fastidieux du GIEC, certainement encore dispos sur leur site.


Pour ce qui est des labos indépendants, maintenant, tous ont constaté que la température moyenne à la surface du globe stagne depuis une quinzaine d'années, et que deux faits majeurs ont peu la faire augmenter dans les années 80 : l'éruption du Mt St Helens, et une activité élevée du soleil.
En outre, ils remontent souvent sur plusieurs centaines de millions d'années, et constatent que la température est encore... basse. Le fait est que nous nous trouvons dans une période interglaciaire, la dernière glaciation s'étant achevée il y a 12.000 ans environ.
Or, dans ces cas là, on assiste à une remontée lente des températures, jusqu'à un point "critique" à partir duquel tout commence à s'accélérer, ce à quoi nous assistons certainement depuis quelques siècles, et qui annonce l'entrée prochaine dans une nouvelle glaciation.

Pour finir, le GIEC a été largement pointé du doigt par bon nombre de labos indépendants et de climatologues depuis deux ans pour leurs méthodes de travail et leur parti prit ainsi que leur manière de traffiquer les chiffres, ce qui les a forcé à revoir leurs estimations à la baisse.
Quand il a été démontré que l'homme ne pouvait pas avoir une activité plus intense qu'une grosse éruption volcanique ou que la chute d'un astéroïde, ou que le niveau des océans ne pouvait monter de 6m, les choses se sont tassées.
De fait, ils ne parlent plus de réchauffement climatique mais de "dérèglement climatique", puisqu'ils ne savent même pas ce qui se passe au niveau du climat.
Le souci est que l'écologie est devenue une véritable religion, et que le GIEC ainsi que des "sommités" comme Yann Arthus-Bertrand ou Nicolas Hulot sont relayés par les médias comme experts alors qu'ils n'en sont pas.


Pour finir (vraiment), je pense que l'humain joue une part dans les modifications climatiques. Mais cette part est limitée (et ne représente pas 90% du réchauffement, comme il avait été annoncé) et tend de plus en plus à disparaître avec l'arrivée des nouvelles énergies.
Il ne faut pas oublier que le climat change continuellement, que la vie sur terre évolue sans cesse, des espèces apparaissant et disparaissant quotidiennement et que, dans bon nombre de cas, le fait que l'homme vive au même moment ne peut être considéré que comme une simple coincidence.

Voila pourquoi je crois moyennement à un réchauffement anthropique : rien ne l'indique, les preuves avancées sont faussées et tous les éléments sérieux indiquent que l'évolution du climat est à priori normale, ou en tout cas conforme à ce qu'on sait du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecologie et christiannisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecologie et christiannisme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ecologie, humanisme et anthropocentrisme
» Ecologie, Ecologie.. quand tu nous tiens...
» Plpa biologie ecologie
» Ecologie et religion : Dieu est il écolo ?
» Ecologie: Les 108 choses à faire pour l'Environnement par SS le 17ème Karmapa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIBERTATHEE :: FORUM :: Société-
Sauter vers: