Pour la liberté et la promotion de l'athéisme, pour la sauvegarde de la raison contre les superstitions
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au sujet de la religion dans l'enfance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Camio

avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 07/09/2009
Localisation : France

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 7 Sep - 19:35

Galilaei a écrit:
dès maintenant, j'essaie de lui inculquer les valeurs qui me semblent importantes tel que Esprit critique, Sens de l'observation, Emerveillement vis à vis du monde réel (nature au sens large)...

J'ai bien peur qu'a l'extérieur on lui bourre un jour le crâne avec toutes les fadaises habituelles (pas seulement religieuses).

Je lui donne ainsi la meilleure arme: la raison. En espérant qu'il maitrisera cette arme assez vite avant que d'autres lui pervertissent l'esprit.

C'est intéressant de noter, je trouve, qu'on peut parfaitement transposer ce commentaire dans la bouche d'un croyant. La motivation est la même : transmettre à ses enfants les valeurs qui nous semblent importantes, et le mettre en garde contre ce que l'on estime être des dangers pour son épanouissement.

La question est alors : peut-on démontrer objectivement que les valeurs que l'on privilégie personnellement sont "les bonnes" ? Les bonnes par rapport à quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libresansdieu.org/bb/index.php
quinlan_vos
Admin
avatar

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 35
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 7 Sep - 19:54

A défaut de leur inculquer des choses qui nous sembles bonne, on peut leur en inculquer des utiles, comme le sens critique. A partir de là, ils ont les moyens de décider par eux-mêmes.
Donne un poisson à un homme, il mangera un jour. Apprends-lui à pécher, il mangera tous les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wooden Ali

avatar

Messages : 161
Date d'inscription : 16/06/2009

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 7 Sep - 20:09

Citation :
Donne un poisson à un homme, il mangera un jour. Apprends-lui à pécher, il mangera tous les jours.

Mets-le sur un bûcher : il aura chaud toute sa vie !Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
max92

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 25
Localisation : 92

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 7 Sep - 20:34

donne lui une paire de claque il aura les joues rouge^^

ok ok -------} je sort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starwards



Messages : 11
Date d'inscription : 16/08/2009
Age : 53

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 7 Sep - 23:11

Citation :
C'est intéressant de noter, je trouve, qu'on peut parfaitement transposer ce commentaire dans la bouche d'un croyant. La motivation est la même : transmettre à ses enfants les valeurs qui nous semblent importantes, et le mettre en garde contre ce que l'on estime être des dangers pour son épanouissement

là camio tu soulève justement un point très important je pense.
Effectivement que ce soit les athées , les "musulmen" , les chrétiens juifs etc , chacun a la conviction d'avoir raison et inculque naturellement sa façon de pensée à sa progéniture.
Alors qu'est-ce qui nous permetterait de choisir la meilleurs forme de pensée?les meilleurs valeurs?

Je pense qu'un des moteur important de l'homme est la recherche du bonheur,du plaisir.
Et même si ça nous semble évident il faut pouvoir démontrer que ce sont les sociètés bâties sur la raison qui apportent un maximun de bonheur à un maximum d'individus.(ex pays nordiques)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camio

avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 07/09/2009
Localisation : France

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 7 Sep - 23:37

starwards a écrit:

Je pense qu'un des moteur important de l'homme est la recherche du bonheur,du plaisir.
Et même si ça nous semble évident il faut pouvoir démontrer que ce sont les sociètés bâties sur la raison qui apportent un maximun de bonheur à un maximum d'individus.(ex pays nordiques)

Yep, exactement.

Qui sait si cette femme sous grille :




n'est pas plus heureuse que celle-ci sous Prozac :



En tout cas, je pense qu'on se retrouve tous sur le fait que chacun devrait être libre de décider des convictions qui lui conviennent le mieux. Et on reboucle sur le sujet de ce fil. Daniel Dennett fait la suggestion suivante : laisser les parents inculquer les principes religieux qu'ils souhaitent à leurs enfants (sinon on sombre dans le totalitarisme d'Etat), mais exposer ces derniers aux autres courants religieux qui existent dans le cadre de cours culturels. Vous connaissez la célèbre formule "un athée est un croyant qui croit à un dieu de moins que ce dernier". Voir que d'autres cultures fonctionnent très bien avec des principes différents des nôtres et très formateur et permet d'apprendre l'humilité, voire conduit à des remises en cause radicales. Ca ne concerne pas que la question religieuse d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libresansdieu.org/bb/index.php
greem

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Mar 8 Sep - 0:18

Camio, je ne vois en quoi dieu, l’enfer, ou même le papa Noël est une façon de penser ? Contrairement à l’esprit critique dont parlais Galilaei. Ta remarque aurait été juste si Galilaei avait dit qu’il apprendrait à son fils que dieu n’existe pas, mais ce n’est pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flaquedos.blogspot.com
Camio

avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 07/09/2009
Localisation : France

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Mar 8 Sep - 0:55

greem a écrit:
Camio, je ne vois en quoi dieu, l’enfer, ou même le papa Noël est une façon de penser ?

Je parlais plutôt de fondement des valeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libresansdieu.org/bb/index.php
Kalu64



Messages : 71
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 53
Localisation : Rambouillet

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Mar 8 Sep - 14:35

Camio,

tout ne vaut pas tout, la science résiste bien mieux à l'esprit critique que la religion. elle n'est pas affaire de croyance, même si certains philosophes tentent de nous le démontrer.
Il est beaucoup plus difficile de nier que 1+1=2 que Dieu existe.
Enfin, je crains fortement que dans une famille religieuse on hésite à présenter les autres religions sur le même pied d'égalité que la sienne propre.
Est-il vraiment pertinent de comparer une femme affublée d'une Burqa et une femme sous anti-dépresseur ? Le médecin prescripteur, on choisit d'aller le voire, l'éducation religieuse qui te soumet à un code vestimentaire on la subit !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camio

avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 07/09/2009
Localisation : France

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Mar 8 Sep - 14:48

Kalu64 a écrit:

tout ne vaut pas tout, la science résiste bien mieux à l'esprit critique que la religion. elle n'est pas affaire de croyance, même si certains philosophes tentent de nous le démontrer.
Il est beaucoup plus difficile de nier que 1+1=2 que Dieu existe.

Tu prêches un convaincu. J'ai ferraillé dur sur ces sujets (ici par exemple).

Kalu64 a écrit:

je crains fortement que dans une famille religieuse on hésite à présenter les autres religions sur le même pied d'égalité que la sienne propre.

Absolument, c'est pourquoi Dennett souhaite confier ce rôle au système éducatif.

Kalu64 a écrit:

Est-il vraiment pertinent de comparer une femme affublée d'une Burqa et une femme sous anti-dépresseur ? Le médecin prescripteur, on choisit d'aller le voire, l'éducation religieuse qui te soumet à un code vestimentaire on la subit !!!!

C'est exactement ce que j'ai dit :

Camio a écrit:

En tout cas, je pense qu'on se retrouve tous sur le fait que chacun devrait être libre de décider des convictions qui lui conviennent le mieux.

Mais il n'en demeure pas moins vrai que le bonheur ressenti ne peut être évalué aussi aisément. C'est très bien illustré par Huxley dans Le Meilleur des mondes : les Epsilon sont heureux de leur sort car ils sont programmés en ce sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libresansdieu.org/bb/index.php
Kalu64



Messages : 71
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 53
Localisation : Rambouillet

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Mar 8 Sep - 15:44

Merci Camio,

En effet la notion de bonheur est quelque chose de très difficile à appréhender.
Le Bonheur béat, très peu pour moi, je préfère mon libre arbitre, qui m'oblige à penser par moi-même plutôt que des règles toutes faites.
Faut réfléchir c'est dur, alors des fois c'est plus simple de s'anesthésier le bulbe avec des dogmes.
Aussi je hasarde une conjecture : le Bonheur est-il une notion valide ?
Des fois je suis heureux, quand mes enfants sont nés par exemple, mais tôt ou tard, y'a des trucs pas cools qui nous tombent dessus. Alors, le Bonheur, c'est quoi, un état que les turpitudes de l'existence ne parviennent pas à perturber ?(cf. le Bonheur béat fournit en kit par la Foi ?) Non, je ne crois pas que même les grenouilles de bénitier soient insensibles aux malheurs.
Je finis par croire que le Bonheur extatique est soit une déficience grave de sensibililté à la dureté du Monde, soit une belle invention de la curaille pour attirer à elle le pauvre peuple crédule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camio

avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 07/09/2009
Localisation : France

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Mar 8 Sep - 16:46

Kalu64 a écrit:
Je finis par croire que le Bonheur extatique est soit une déficience grave de sensibililté à la dureté du Monde, soit une belle invention de la curaille pour attirer à elle le pauvre peuple crédule.

Ou un mécanisme cérébral d'autodéfense pour se protéger d'un milieu extérieur vécu comme trop hostile, et récupéré par quelques individus sans scrupule comme tu l'indiques.

"Je ne méprise pas les croyants, je ne les trouve ni ridicules ni pitoyables, mais je désespère qu'ils préfèrent les fictions apaisantes des enfants aux certitudes cruelles des adultes." - Michel Onfray.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libresansdieu.org/bb/index.php
Samaël

avatar

Messages : 625
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Mar 8 Sep - 18:35

Citation :

Je pense qu'un des moteur important de l'homme est la recherche du bonheur,du plaisir.
Et même si ça nous semble évident il faut pouvoir démontrer que ce sont les sociètés bâties sur la raison qui apportent un maximun de bonheur à un maximum d'individus.

euh... l'homme saoul est très heureux , du moins tans qu'il reste ivre....

les croyants le sont aussi ..... la prière joue un rôle dans le circuit de la récompense je crois...



après la notions du bonheur n'est pas dur a trouver. Le bonheur c'est une drogue : LSD , éroine , morphine , etc... et toute les substances que produis ton corps. Il n'y a pas raisons a vouloir être heureux , sauf pour passer le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greem

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Mar 8 Sep - 18:46

"Si la vérité fait mal, alors vivons dans la douleur plutôt que dans les chimères" (Jean Dion) Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flaquedos.blogspot.com
denreq

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 52

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Dim 18 Oct - 15:57

Bonjour !

Comme Galilaei, j'ai été élevé dans la foi catholique. J'enfonce peut-être une porte ouverte car je n'ai pas relu l'intégralité des posts de ce forum, mais il y a un point qui me semble très important : il y a les athées qui n'ont jamais été croyants, et ceux qui l'ont été et se sont sorti du piège.

Tous, nous sommes d'accord pour fustiger la crédulité. Mais savez-vous ce qu'il peut en coûter de remettre en cause la foi qui a été inculquée à un croyant ?

Mettez vous à la place d'un gamin à qui l'on dit que dieu voit tout, entend tout. Qu'il sait tout ce que vous dites et même PENSEZ ? Imaginez vous avec l'oeil de Big Brother à l'intérieur de votre propre cerveau ! Avoir un simple début de pensée critique déchaîne dans votre cerveau une tempête de culpabilité, voire même de la pure panique ! Il faut à tout prix penser à autre chose, et toute personne qui rappelle à ce genre de pensée est dangereuse, est une source de réelle souffrance psychologique ! La haine de l'athée n'est bien sûr pas loin, puisque c'est lui qui est considéré comme l'origine de cette souffrance, en aucun cas l'endoctrinement que l'on a reçu.

Je me souviens parfaitement comment, adolescent, j'ai eu parfois d'atroces migraines provoquées par ces dissensions mentales. Mon côté logique ne pouvait accepter certaines choses manifestement absurdes, mais la certitude que dieu était témoin ce ces doutes et de ce manque de foi, assimilés au mal, était une vrai douleur. La folie n'est sûrement pas passée très loin ! Combien de gamins deviennent vraiment fous ?

Quelques années plus tard, après avoir surmonté tout cela et rejeté la véritable cause de mes tourments, j'ai voué une véritable haine à tout dicours religieux. J'aurais bouffé du curé sans assaisonnement ! Un peu comme un drogué guéri aurait eu envie de massacrer les salauds de dealers qui l'avaient fait plonger.

Si maintenant je suis revenu à plus de retenue, je suis toujours hypersensible à tout ce qui touche l'endoctrinement religieux des enfants. Certains ici évoquent le mot de "crime", je pense qu'on en n'est pas loin en effet. Il faut l'avoir vécu et s'en être sorti pour comprendre le mal que cela représente vraiment.

Mais que dire à des parents qui envoient leurs gosses de 7 ans au cathé ? Parmis mes voisins il y a une famille de cathos purs sucre, sympathiques par ailleurs, avec 5 enfants endoctrinés jusqu'à la moëlle ! Ils sont persuadés de faire ce qu'il y a de mieux pour leurs enfants, les voir croire est pour eux une vraie fierté. Jean Paul II est leur idole. La bible trône à la place d'honneur dans le salon. J'imagine leur réaction si je commençais à leur dire que ce qu'ils font est criminel... Remarquez, ils feraient sûrement une tête assez comique, et seraient tristes pour moi, cela n'irait pas beaucoup plus loin...

Parfois mes enfants me rapportent des conversations avec leurs camarades, qui ne comprennent pas qu'ils ne croient pas en dieu, et qui leur disent que c'est mal ! Un débat s'instaure parfois entre eux, mais cela tourne court assez vite (cela ne vous étonnera pas !).

Je me suis marié civilement et non à l'église, je n'ai pas fait baptiser mes enfants, et tente de leur donner un solide esprit critique. J'ai refusé plusieurs fois d'être parrain car n'étant pas croyant. Je ne fait pas de "prosélitysme" athée, mais je ne laisse jamais planer le doute sur ce que je pense de la religion. Jusqu'à présent, cela n'a soulevé aucun scandale, en tout cas devant moi. Il faut être fier de son athéisme, d'autant plus qu'on l'a conquis de haute lutte ! Montrer que l'on peut être athée et en même temps heureux et droit est déjà un bon début face aux calomnies monothéistes sur les athées.

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EspressoFrog

avatar

Messages : 524
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 47
Localisation : Le San Ku-Kai

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Dim 18 Oct - 16:39

Denreq, merci de ton message. Ça c'est passé tout seul comme ca pour moi aussi. Mes parents m'avaient fait baptisé car a Monaco il ne faut pas froisser l'opinion des monegasques et la bondieuserie fait partit de leur identité (Deo Juvente, catholicisme religion d'état). Ils m'ont laissé seul face au éducateurs de l'école publique, des sœurs puis des frères, et au fur et a mesure que je me suis posé des questions logiques sur la nature et son histoire je me suis confronté a ce type de rejet. Les sœurs m'avaient a la bonne même si elles voyaient que je n'étais pas croyant et m'ont laissé avoir 1 an d'avance. Mais les frères (St Charles) m'ont planté au fur et a mesure et m'ont fait redoublé inutilement, puis m'ont casé dans les classes de redoublants chroniques. Je posais trop de question mais naïvement mon système de croyance s'est braqué la dessus. Enfant je pensais que si il y avait un dieu il verrait qui se tient a sa propre logique et honnêteté et me récompenserais pour découvrir encore plus de choses du genre "le père noël n'existe pas" ou c'est pas comme ça qu'on fait les enfants dans la vie (c'est pas une pilule ou une cigogne). Donc j'ai fait ma propre reforme luthérienne sans savoir. J'ai finalement été dans un cours privé en France ou la religion n'était pas un critère de sélection (paradoxale, non ?) et ai pu avoir une scolarité normale. Depuis les frères n'enseignent plus a Monaco et ils se sont doté de vrais enseignants et de vrais bouquins a moins que tu choisisse d'aller a Don Machin bidule.

De réforme mentale ou je voyais un dieu qui récompense celui qui est logique et reste vrai je suis passé a un système ou il n'y en avais plus aucun. Et je n'ai pas observé de différence dans la façon ou la réalité fonctionnait. C'était donc bien une hypothèse superflue. Mais je crois que j'ai eu la chance de ne pas avoir de parents croyants. Une fois hors de Monaco il n'y avait non plus aucune pression sociale de s conformer au modèle des culs-bénits et de se faire "bien voir" par la caste dominante.

Aujourd'hui je recherche une bande de mercenaire avec qui je pourrais faire un coup d'état sur un petit pays, des véhicules blindés légers, des pièces d'artillerie de 75mm ainsi qu'un achat de piliers en bois pour organiser 6000 empalements en publique dans une fête célébrant le jour de Vlad l'Empaleur. Oui, puis un costume de vampire a la Bela Lugosi. Je repeindrais le palais en noir et m'exprimerais dans un faux accent roumain. La lycanthropie et la polygamie seront légalisées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greem

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Dim 18 Oct - 16:44

Tu expliques très bien le désastre psychologique qui se passe dans la tête des croyants, cette peur consente de faire quelque chose de mal au point de s’atrophier toute pensé critique perçue comme une tentation ou un péché. J’avais expliqué plus ou moins la même chose avec les pensée sexuelles qui naissent chez les préados, une vraie torture mentale.

C’est d’un dépit tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flaquedos.blogspot.com
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 33
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Dim 18 Oct - 16:45

EspressoFrog a écrit:


Aujourd'hui je recherche une bande de mercenaire avec qui je pourrais faire un coup d'état sur un petit pays, des véhicules blindés légers, des pièces d'artillerie de 75mm ainsi qu'un achat de piliers en bois pour organiser 6000 empalements en publique dans une fête célébrant le jour de Vlad l'Empaleur. Oui, puis un costume de vampire a la Bela Lugosi. Je repeindrais le palais en noir et m'exprimerais dans un faux accent roumain. La lycanthropie et la polygamie seront légalisées.

Trop voyant. Il faut quelque chose de plus drole et subtil : implanter des sangsue cérébrale de controle. Et mettre de la musique satanique avec message subliminaux pour prendre le controle de la populace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wooden Ali

avatar

Messages : 161
Date d'inscription : 16/06/2009

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 19 Oct - 1:25

Comme la plupart des athées français d'un certain âge, j'ai été élevé dans la religion catholique. Si on aime les paradoxes, on peut dire que ça ne nous à pas trop mal réussi !
J'ai même songé à éduquer mes enfants religieusement en espérant qu'ils suivraient la même voie que moi. Finalement, j'ai trouvé ça trop risqué et je me suis dégonflé ! Smile
Le milieu dans lequel j'ai été éduqué était celui des chrétiens dits sociaux très peu conservateurs et placés nettement à gauche sur l'éventail politique. Contrairement à ceux qui ont fréquenté l'aile conservatrice et sclérosée du clergé, je pense qu'au contraire avoir développé mon esprit sceptique et critique à leur contact. Quand je l'ai appliqué aux croyances religieuses, elles ont volé bien vite en éclats. Ils se sont tirés une balle dans le pied, en quelque sorte ! Mais mon éloignement de la religion s'est fait sans douleurs et j'ai gardé de bons contacts et du respect pour ceux que j'avais fréquentés.
Quant à bouffer du curé, de l'imam ou du rabbin, je me contente des plus digestes (ils sont les plus nombreux). Ceux que j'ai connus étaient de la variété immangeable ! Je pense à eux avant de mettre à table.
Je voudrais aussi souligner l'importance cruciale dans l'évolution de sa propre opinion de la façon dont les gens vivent et agissent plutôt que ce qu'ils disent. De voir des incroyants agir aussi bien sinon mieux que des croyants selon les critères mêmes dont ces derniers s'arrogeaient la quasi exclusivité m'a fait plus réfléchir et modifier mon opinion que mille discours ou démonstrations philosophiques.

Éduquer ou non ses enfants dans la religion, ça se discute. Dans un couple, on est deux ! Donc pas forcément de la même opinion sur ce sujet. Dans certains cas, des compromis sont inévitables. Ce qui est vital et non discutable, amha, pour un athée est de leur montrer et inculquer que scepticisme et esprit critique sont les outils nécessaires pour limiter au mieux l'asservissement qui nous menace à chaque instant de notre vie. s'ils "attrapent la Foi", ça limitera au moins les dégats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël

avatar

Messages : 625
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 19 Oct - 18:51

Citation :
il y a les athées qui n'ont jamais été croyants

une espèce rare , pour sur ! certain n'ont jamais crus en dieu , mais ils ont gober l'homéopathie , les extra-terrestres , les voyants , etc.....

Citation :
Dans certains cas, des compromis sont inévitables.

je te vois bien expliquer a ta femme qu'elle a le droits de leurs dire que dieu existe mais que tu dois leurs démontrer le contraire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donatien

avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 23/07/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 19 Oct - 19:30

Tout le monde est croyant, à la base. Pour prendre un exemple stupide, si je ne suis pas encore mort électrocuté, c'est parce que quand on m'a dit qu'il ne fallait pas mettre les doigts dans la prise, j'y ai cru. Quelqu'un qui n'aurait pas cette propension à croire aveuglément ce qu'on lui dit ne ferait pas long feu sur terre.

L'ennui, c'est qu'il faut faire la différence entre les bons et les mauvais conseils. Ne mets pas tes doigts dans la prise ou tu prendras le jus, ok. Va à la messe tous les dimanches ou tu iras en enfer, bof. D'où la suprême nécessité d'inculquer à ses enfants, non pas les idées, mais la méthode: aborder le monde avec un scepticisme raisonné.

Personnellement, je pense que je ne dirai pas directement à mes enfants "Dieu n'existe pas", mais je leur donnerai les outils pour qu'ils parviennent eux-mêmes à une bonne conclusion.

Malheureusement, cette façon d'aborder le monde est loin de faire l'unanimité. C'est tellement plus facile de vivre dans ses illusions sans se creuser la tête. Le scepticisme, lui, demande un apprentissage, une vigilance constante, des efforts de réflexion et de remise en question qui n'ont rien de naturel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quinlan_vos
Admin
avatar

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 35
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 19 Oct - 19:34

Entièrement d'accord.
Eduquer ses enfants n'est pas synonyme de leur laver le cerveau. L'école est là (normalement) pour leur apprendre la culture générale, les principes de base, etc. C'est aux parents de faire le reste, c'est à dire de donner les clés pour que l'apprentissage scolaire ne soit qu'un début, une ouverture. Et le plus gros boulot des parents reste, évidemment, d'apprendre le sens critique à leurs enfants. Tous n'est pas noir ou blanc, tout n'est pas toujours comme on le dit ou comme on voudrait le croire.
Des fois, c'est une vérité qui dérange (oui, ok, je sors).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galilaei

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 39
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Mer 21 Oct - 9:48

Donatien a écrit:


L'ennui, c'est qu'il faut faire la différence entre les bons et les mauvais conseils. Ne mets pas tes doigts dans la prise ou tu prendras le jus, ok. Va à la messe tous les dimanches ou tu iras en enfer, bof. D'où la suprême nécessité d'inculquer à ses enfants, non pas les idées, mais la méthode: aborder le monde avec un scepticisme raisonné.

Sauf que tout le monde sait que Cloclo est mort mais que personne ne connait un mec qui soit revenu parler de l'enfer pour le décrire.

La "croyance" aux dangers liés à l'électricité est plutôt, selon moi, une expérimentation par personne interposée et donc une "connaissance plutôt qu'une croyance". Tandis que la croyance en l'enfer repose sur une affirmation gratuite et sans fondement...point final.

(c'est juste pour le plaisir de discuter)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galilaei

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 39
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Mer 21 Oct - 10:32

Camio a écrit:
Galilaei a écrit:
dès maintenant, j'essaie de lui inculquer les valeurs qui me semblent importantes tel que Esprit critique, Sens de l'observation, Emerveillement vis à vis du monde réel (nature au sens large)...

J'ai bien peur qu'a l'extérieur on lui bourre un jour le crâne avec toutes les fadaises habituelles (pas seulement religieuses).

Je lui donne ainsi la meilleure arme: la raison. En espérant qu'il maitrisera cette arme assez vite avant que d'autres lui pervertissent l'esprit.

C'est intéressant de noter, je trouve, qu'on peut parfaitement transposer ce commentaire dans la bouche d'un croyant. La motivation est la même : transmettre à ses enfants les valeurs qui nous semblent importantes, et le mettre en garde contre ce que l'on estime être des dangers pour son épanouissement.


La question est alors : peut-on démontrer objectivement que les valeurs que l'on privilégie personnellement sont "les bonnes" ? Les bonnes par rapport à quoi ?
[/color]

Désolé de répondre si tard camio (j'ai du louper cette partie de la discussion)

Je trouve que ta remarque est extrêment pertinente.

Je dirai simplement que le sens critique n'est pas à proprement parler une valeur. Le sens critique (la raison) est une clé, une méthodologie qui laisse TOUJOURS la personne qui en use totalement libre de faire son choix.

Par contre les valeurs religieuses sont figées et arbitraires. Elles peuvent être positives mais ne relèvent pas tout à fait d'une acceptation éclairée de la part de la personne qui les adopte. Elles forment de plus souvent un bloc monolithique qui ne permet pas de choisir entre le bon et le mauvais. C'est le principe du "tout ou rien". Exemple: si on décide d'être musulman parceque cette religion prône la charité on ne peut pas refuser de laisser prier sa femme dans un endroit séparé (en marge) de la mosquée. Ou alors on est pas musulman. On est donc obligé de prendre le bon et le mauvais. On est pas libre.

De même que le sens critique peut amener à la religion alors que la religion ne permet plus, une fois adoptée, de revenir vers le sens critique.

En bref:

La raison et le sens critique permettent toujours d'être libre et d'agir "pour un mieux" en toute circonstance. Elle permet une meilleur adaptabilité. LIBERTE ADAPTABILITE

alors que

Les valeurs religieuses donnent toujours des réponses figées à des problèmes en perpétuelle mutation**. Ces valeurs sont contraignantes et ne permettent pas de résoudre les problèmes nouveaux.
ABSENCE DE LIBERTE et INADAPTABILITE

**Imaginez l'élaboration d'un vaccin contre la grippe à partir de la souche de 1924.

Je te concède que ce n'est qu'un début de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 33
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Mer 21 Oct - 10:39

Galilaei a écrit:


Sauf que tout le monde sait que Cloclo est mort mais que personne ne connait un mec qui soit revenu parler de l'enfer pour le décrire.

La "croyance" aux dangers liés à l'électricité est plutôt, selon moi, une expérimentation par personne interposée et donc une "connaissance plutôt qu'une croyance". Tandis que la croyance en l'enfer repose sur une affirmation gratuite et sans fondement...point final.

(c'est juste pour le plaisir de discuter)

C'est pertinent comme intervention.
Après tout, c'est ce qui distingue la croyance et la connaissance : La confrontation aux faits et l'expérimentation.

Citation :
Tout le monde est croyant
Euh, crédule plutot non ? Puisque les croyance sont des systeme de pensée (ou de non pensée) que l'on inculque aux enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au sujet de la religion dans l'enfance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Peur de vomir dans un lieu public
» C'est surprenant de constater que pendant toute notre vie, nous aurons à lutter contre un certain légalisme...
» Le Pape et le président libanais évoquent la crise dans le monde arabe
» « AFFIRMER LA PLACE DES JEUNES DANS L’EGLISE »
» Il est écrit dans votre Loi : J'ai dit : Vous êtes des dieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIBERTATHEE :: LIBERTATHEE :: Pourquoi Nous Sommes Là-
Sauter vers: