Pour la liberté et la promotion de l'athéisme, pour la sauvegarde de la raison contre les superstitions
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au sujet de la religion dans l'enfance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
quinlan_vos
Admin
avatar

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 35
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Au sujet de la religion dans l'enfance   Ven 12 Juin - 14:10

Je vois de plus en plus, au fil des forums et des topics, de futurs parents admettre volontiersqu'ils inculqueront leur propre religion (et les dogmes qui vont avec) à leurs enfants, comme dans ce post :

"Au faite ça va en enerver plus d'un, moi ma fille et inch'Allah si j'ai d'autres enfants, ben je leur apprendrai à prier, et inch'Allah dés l'age de 7 ans ils iront à la mosquée, j'inciterai ma fille à porter le voil mais je l'y obligerai pas, je lui donnerai certes les outils je lui apprendrai ce qu'est l'islam, et puis c'est mon choix, c'est tout, et chacun fait ce qu'il veut!"

Si rien ici ne vous dérange, alors c'est que vous seriez prêts, vous aussi, à transmettre le même genre d'idées à vos enfants, - compris, comme pour cette jeune femme, pour ce qui va à l'encontre de la liberté individuelle (le voile).
Aussi, seriez vous prêts à couper unejambe à vos enfants, s'il 'agissait là d'une offrance à une divinté quelconque Certains peuples (les Mayas, par exemple) observaient bien le sacrifice rituel de jeunes enfants.
Pour autant, il s'agit ici d'un vrai drame. Car, en plus (comme je l'ai déjà dit) d'imposer VOS vérités à des enfants qui ne sont pas en âge de les éprouver, vous annihilerez chez ux toute conscience.
Expliquez à un enfant ce qu'est l'enfer et dites-lui que, s'il n'est pas sage c'est là qu'il ira, et vous éveillerez chez lui de violents cauchemars (j'ai déjà vu le cas, ça s'est fini chez le psy).
La pédo-psychiatre Américaine expliquait ceci à Richard Dawkins qui comparait l'apprentissage religieux à une maltraitance sexuelle :

"C'est une question très difficile. [...] Je pense en fait qu'il y a beaucoup de similitudes, car il s'agit d'abus de confiance ; il s'agit de dénier à l'enfant le droit de se sentir libre, ouvert, et capable d'apprégender le monde de façon normale. [...] C'est une forme de dénigrement, c'est dans les deux cas une forme de déni du vrai moi."

Il s'agit bel et bien d'un viol (intellectuel), utilisant à ce titre, comme nous l'avons vu, les mêmes armes. Je ne reviendrai pas sur les violences physiques souvent légitimisées par les dogmes, mais cette notion est large, et implique énormément de choses.
Il est évident que la jeune mère citée plus haut croit bien faire. Elle croit réellement au paradis et à l'enfer (ou ses pendants musulmans), aux dogmes imposés par sa croyance, et pense légitimement "sauver" sa fille et ses futurs enfants.
Ce faisant, elle va retirer à ses enfants les outils critiques qui leur permettront de grandir sainement.

Le drame, ici, est tout aussi culturel qu'humain. En éduquant aunsi ses enfants, elle va non seulemnt entâcher leur liberté et leur capacité à s'ouvrir, mais surtout leur inculquer une manièe d'être plus que mauvaise pour l'avenir (est-il bien utile de rappeler la position de la femme au sein de la religion musulmane?).
En outre, elle se borneera à leur apprendre quoi pesnser, plutôt que commen penser.
Nous avons ici les bases de plusieurs violences psychologiques graves, qui influeront directement sur la vie de ces futures personnes.
Voici ce que disait le psychologue Nicholas Humphrey lors de sa conférence à Amnesty International en 1997. Il plaidia pour la censure dans le cas de :

"L'éducation morale et religieuse, en particulier l'éducation que l'enfant reçoit à la maison, où les parents ont le de droit - voire le devoir - de décider de ce qui est considéré comme le vrai et le faux, le bien et le mal. Les enfants, comme je vais vous le dire, ont le droit humaine de ne pas avoir l'sprit handicapé par l'exposition aux idées néfastes d'autres personnes, quelles que soient ces autres personnes. En ce sens, les parents ne sont pas autorisés par droit divin à inculquer à leurs enfants la culture qui leur chante : ils n'ont pas le droit de limiter l'horizon de connaissances de leurs enfants, de les élever dans une atmosphère de dogme et de superstition, ou d'insister pour qu'ils suivent les voies étroites et bien tracées de leur propre religion.
En résumé, les enfants ont le droit de ne pas avoir l'esprit embrouillé par des inepties et, entant que société, notre devoir est de les en protéger. Ainsi, nous ne devons pas plus permettre aux parents d'apprendre à leurs enfants à croire, par exemple, à la vérité littérale de la Bible ou que les planètes règlent leur existence, que de leur faire sauter les dents à coups de poing ou de les enfermer dans un donjon"

L'endoctrinement religieux des enfants relèvenon seuleent du problème moral au sein de notre société, mais souffre également d'un vide juridique impressionant et dramatique.
Je vous cite ici l'article 1200 du Nouveau Code de Prcédure Civile (Français) :

"Dans le cadre familial. Chacun est libre de pratiquer ou de ne pas pratiquer la religion de son choix. Les parents, en vertu de leur autorité naturelle garantie par la loi, peuvent effectivement amener leurs enfants à suivre des pratiques religieuses en matière de rites, de dévotions, de nourriture, de sexualité... Les limites de cette liberté sont définies par les lois (notamment en matière de sécurité et d’hygiène) et par le respect des droits de l’enfant."*

Si des lois sont là pour régir l'éducation et éviter le retour d'idéologies néfastes (comme le nazisme), rares sont celles qui s'intéressent au problème de l'endoctrinemet religieux et du meurtre de l'esprit critique. (Comme on l'a vu, les parents ont droit de juger jusqu'à la sexualité de leurs enfants sic'est dans le cadre religieux - ce qui es interdit au civil).
Ilest bon de rapeller qu'un enfant n'est ni chrétien, ni musulman, ni juif. Comment le pourrait-il? Il ne sait ni ce qu'est une religion, ni ce qu'est dieu, et a encore moins de chances de comprendre ce que signifie cette étiquette. Commesi l'on se disait que nos enfants sont socialiste ou gaullistes. Cette idée ferait bondir n'importe qui, ce qu estbien normal.

Je vous renvoie à trois oeuvres que l'on peut considérer comme majeures sur l'endoctrinement :
Orange Mécanique, de Stanley Kubrick.
1984, de George Orwell.
Le Meilleur des Mondes, de Aldous Huxkley.

Et si vous voulez plus clairement imaginer ce que peut provoquer ce genre d'endoctrinement, je vous propose cet exercice :
Voyez (ou revoyez) la Passion du Christ de Mel Gibson, et imaginez-vous le montrant à vos enfants, avec leurs réactions.


* En Italie une décision de la Cour de cassation du 2 août 2007, acquittant des parents musulmans qui avaient séquestré et battu leur fille la punir de « comportements incorrects » et « non par violence » et même « pour son bien » a suscité une grande émotion. Il s’agit là d’une interprétation aberrante du respect des cultures. Ce respect ne peut en aucun cas se manifester à l’encontre des principes démocratiques les plus élémentaires. Les lois italiennes, et les Conventions européennes et internationales signées par l’Italie, affirment ces libertés fondamentales. Ce sont d’abord elles qui doivent être respectées.
Source : http://www.laicite-educateurs.org/article.php3?id_article=60
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Ven 12 Juin - 21:29

J'ai trouvé cet échange de posts, particulièrement choquant, dans la section "famille" d'un forum catholique.

Hélène, 40 ans a écrit:
La famille étant attablée autour du repas hier soir, nous discutions du nouveau cours d'éthique et culture religieuse qui leur est imposé avec tout son lot de syncrétisme. Je posais des questions aux enfants à savoir de quoi on leur avait parlé jusqu'à maintenant. Leur expliquant que ce cours leur donnera de confronter leur foi (encore toute jeune) par ces différents dieux qui leur seront proposés, je leur pose la question : comment les enfants qui n'ont pas reçu la foi en Jésus pourront savoir quel dieu est le vrai dans toutes ces divinités proposées comme étant toutes aussi valables l'une que l'autre ?

Réponse de Rafaël (9 ans) : moi je sais maman, les autres dieux ne sont pas les vrais parce que ce ne sont pas eux qui m'ont créés...

La réponse d'un enfant qui a reçu le sceau de l'Esprit Saint...

J'ai été si bouleversée par cette réponse lumineuse, il a eu droit à mon regard baba d'admiration... il était tout fier !

Arzur, 25 ans a écrit:
On vois que votre enfant est élevé dans l'Amour et dans la Vérité. C'est trop mignon comme réponse !

Je n'arrive pas à trouver la réponse de Rafaël "mignonne".
Mais je ne sais pas ce qui est le plus triste: l'endoctrinement de cet enfant, ou l'aveuglement de sa mère et de son interlocuteur, fiers de constater à quel point ce qu'ils considèrent comme la seule religion valable a prise sur lui.

http://ephata.actifforum.com/famille-f9/mots-d-enfant-t58.htm


Dernière édition par MartinL le Ven 3 Juil - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
quinlan_vos
Admin
avatar

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 35
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Ven 12 Juin - 23:07

C'est, en effet, particulièrement dramatique.
On peut, en outre, se demander comment cet enfant ce voit : comme le produit créé d'un dieu qu'il n'imagine qu'à peine?
En tout cas, pas comme le fruit de l'amour de ses parents.
En toute logique, il répète exactement ce que lui ont dit ses parents. S'il lui avaient dit qu'il était né dans un chou, il l'aurait répété avec la même force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tguiot



Messages : 242
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 32

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Ven 12 Juin - 23:09

MartinL a écrit:
J'ai trouvé cet échange de posts, particulièrement choquant, dans la section "famille" d'un forum catholique.

Citation :
La famille étant attablée autour du repas hier soir, nous discutions du nouveau cours d'éthique et culture religieuse qui leur est imposé avec tout son lot de syncrétisme. Je posais des questions aux enfants à savoir de quoi on leur avait parlé jusqu'à maintenant. Leur expliquant que ce cours leur donnera de confronter leur foi (encore toute jeune) par ces différents dieux qui leur seront proposés, je leur pose la question : comment les enfants qui n'ont pas reçu la foi en Jésus pourront savoir quel dieu est le vrai dans toutes ces divinités proposées comme étant toutes aussi valables l'une que l'autre ?

Réponse de Rafaël (9 ans) : moi je sais maman, les autres dieux ne sont pas les vrais parce que ce ne sont pas eux qui m'ont créés...

La réponse d'un enfant qui a reçu le sceau de l'Esprit Saint...

J'ai été si bouleversée par cette réponse lumineuse, il a eu droit à mon regard baba d'admiration... il était tout fier !

Citation :
On vois que votre enfant est élevé dans l'Amour et dans la Vérité. C'est trop mignon comme réponse !

Je n'arrive pas à trouver la réponse de Rafaël "mignonne".
Mais je ne sais pas ce qui est le plus triste: l'endoctrinement de cet enfant, ou l'aveuglement de sa mère et de son interlocuteur, fiers de constater à quel point ce qu'ils considèrent comme la seule religion valable a prise sur lui.

Je crois que j'ai été tout aussi choqué que toi martinL. À la lecture de l'extrait que tu proposes, j'avais l'impression de contempler encore une fois l'étendue de la bêtise humaine. Et le pire pour moi c'est la fierté des parents ainsi que de l'interlocuteur.

Quand il y a quelques années, j'étais encore presque adolescent, on me prenait encore pour le jeune anarchiste qui croit connaître tout mieux que tout le monde; à cette époque, à force d'observer et de discuter avec des croyants, je faisais déjà le lien entre intelligence et croyance. On ne me prenait pas au sérieux. Depuis que je m'implique dans ce sujet, je n'ai pas eu une seule raison de penser autrement.

La croyance détruit le cerveau, détruit les formidables structures de pensée qui peuvent exister chez l'homme. Un des pires fléaux de l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Ven 3 Juil - 18:04

Julie, 9 ans a écrit:
Aidez moi pour que mon papa soit chrétien et qu'il aille à la messe comme nous. Crying or Very sad
Priez pour mon papa. I love you


Hélène, 40 ans a écrit:
Chère Julie,

Je t'invite à ne jamais te décourager pour ce qui est de l'incroyance de ton papa. Voici ce que dit saint Paul à ce sujet :

Une femme a-t-elle un mari non croyant qui consente à cohabiter avec elle, qu'elle ne répudie pas son mari. En effet le mari non croyant se trouve sanctifié par sa femme, et la femme non croyante se trouve sanctifiée par le mari croyant. Car autrement, vos enfants seraient impurs, alors qu'ils sont saints ! (1 Corinthiens 7, 13-14)

et

Et que sais-tu, femme, si tu sauveras ton mari ? Et que sais-tu, mari, si tu sauveras ta femme ? (1 Corinthiens 7, 16)

Est-ce qu'il est baptisé ton papa ? Si oui, il est techniquement chrétien et sauvé dans le Sang du Seigneur Jésus. La conversion, c'est à dire la foi, c'est le Seigneur seulement qui peut lui donner car c'est un don de Dieu. Tout ce que vous pouvez faire est de prier pour lui et être des exemples de chrétiens qui aiment Jésus et qui se savent aimés. C'est une question de temps, de patience et de beaucoup d'amour.

C'est une réelle souffrance du coeur lorsque les personnes que nous aimons ne partagent pas la même foi en Jésus. Nous avons tous de ces personnes autours de nous. Ce sont parfois les plus proches... c'est ce qui est le plus douloureux. On peut imaginer combien Jésus a pu souffrir du manque de foi de certains de son entourage, même parmi ceux qu'il appelait ses frères. Si Jésus n'a pu les convaincre, il faut à notre tour accepter que certains ne croiront pas tout en faisant tout ce qui nous est possible pour communiquer cet amour, cette foi. Mais Dieu connaît leur coeur et les raisons qui sont parfois dues à des blessures qui font obstacle à la foi. Il faut toujours espérer de tout notre coeur et les aimer comme Jésus les aime.

Julie, 9 ans a écrit:
oui mon papa est baptisé mais il ne va pas à la messe. Sad

Merci Hélène , je ne me découragerai jamais.
UDP


Discussion trouvée dans l'espace jeunes du même forum catholique que précédemment.
La petite Julie est touchante de par la tristesse qu'elle ressent à l'idée que son papa, qu'elle aime visiblement beaucoup, soit athée.
Mais cette tristesse est insupportable, car elle témoigne de l'importance qu'occupe déjà une religion d'adultes dans l'esprit immature d'une enfant, et de la souffrance psychologique qu'elle est susceptible d'y provoquer.

http://ephata.actifforum.com/espace-jeunes-f16/papa-n-est-pas-chrtien-t1592.htm

Note: UDP signifie "union de prière".


Dernière édition par MartinL le Ven 3 Juil - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
max92

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 25
Localisation : 92

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Ven 3 Juil - 18:11

on ne sait pas si on doit s'attendrire ou s'inquieter du fait que la petite fille a le cerveau complétement lavée........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 33
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Ven 3 Juil - 18:48

max92 a écrit:
on ne sait pas si on doit s'attendrire ou s'inquieter du fait que la petite fille a le cerveau complétement lavée........

Il vaut mieux s'inquiéter, et préparer la thérapie de choc.

Sinon globalement, je pense que l'on peut considérer l'éducation religieuse comme de la maltraitance intellectuelle et une incitation à la haine et l'intolérance.

le cas le plus extreme étant montré dans le film Jesus Camp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greem

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Ven 3 Juil - 19:47

Ben c’est un des aspects les plus répugnant qu’implique la religion, car elle a tendance à mêler comme si de rien était "éducation" et "religion" (sous prétexte que c'est la putain de vérité) , et c‘est un point qui est difficilement attaquable car même la plupart des athées (ou du moins, tout ces gus qui n‘ont pas de religion et qui se prétendent athée) n‘ont pas conscience de ce point et pensent encore que la religion (surtout le putain de christianisme) est source de moralité (donc en gros y‘a pas de mal, chacun éduque son putain d'enfant comme il veux, il faut tolérer les putains de croyances et bla bla bla).

Je pense qu’il est important de dissocier éducation et endoctrinement religieux, ça éviterait bien des abus, et dans le même genre de saloperie, je trouve aberrant le fait qu’il y ait de nos jours encore des écoles catholiques. C'est tout simplement n'importe quoi !

quinlan_vos a écrit:
Ilest bon de rapeller qu'un enfant n'est ni chrétien, ni musulman, ni juif. Comment le pourrait-il? Il ne sait ni ce qu'est une religion, ni ce qu'est dieu, et a encore moins de chances de comprendre ce que signifie cette étiquette. Commesi l'on se disait que nos enfants sont socialiste ou gaullistes. Cette idée ferait bondir n'importe qui, ce qu estbien normal.
C’est bien dit, ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flaquedos.blogspot.com
Galilaei

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 39
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 6 Juil - 11:58

Salut,

Mon fils vient d'avoir 2 ans. Je dois dire que je suis particulièrement inquiet à son sujet.

A cet age, les enfant comme lui sont de véritables éponges intellectuelles. Si on se promène dans le jardin, il retient quasi instantanément toutes les choses qu'il voit. Les plantes, les arbres, les insectes, les nuages...Bien sure, il croît tout ce que je lui dit. J'essaie donc d'être le plus précis possible et le plus juste possible dans les raisonnements que nous tenons ensemble quand à l'observation de ce qui l'entoure. En bref, dès maintenant, j'essaie de lui inculquer les valeurs qui me semblent importantes tel que Esprit critique, Sens de l'observation, Emerveillement vis à vis du monde réel (nature au sens large)...

J'ai bien peur qu'a l'extérieur on lui bourre un jour le crâne avec toutes les fadaises habituelles (pas seulement religieuses).

Je lui donne ainsi la meilleure arme: la raison. En espérant qu'il maitrisera cette arme assez vite avant que d'autres lui pervertissent l'esprit.

Bien sur il n'est pas baptisé. Au même titre que je ne l'ai pas inscrit à un parti politique. J'ai du me battre avec mon entourage et ce n'a pas été simple. Les gens ne comprennent pas ma démarche. Je suis considéré par tout le monde comme un intégriste. C'est un comble. Même les soit disant non croyants disent que j'exagère. J'ai droit à des phrases comme:
"Qu'est ce que ça peu bien faire qu'on baptise ton fils"
"C'est jamais qu'un peu d'eau"
"t'es vraiment intolérant"
etc
etc
J'ai beau expliquer que si j'étais juif ou indou personne n'y trouverait rien à redire. Que cet enfant pourra choisir à sa majorité mais pas avant...

Quand je pense que toutes ces conneries religieuses sont enseignées à l'école, j'en suis malade. Le monde n'a, en fait, pas réellement progressé depuis l'age de pierre. Toujours la même bêtise. La religion est la seule maladie contagieuse de l'esprit. Pas de vaccin. Elle se propage comme la rage. Le malade veut absolument transmettre la maladie aux autres en le mordant. Sauf que la religion se propage via l'eau croupie des bénitiers.

J'ai été élevé "dans la religion". J'en porte encore aujourd'hui les séquelles. En effet, bien que je sois athée, je souffre encore de névroses causées par cet idéologie barbare et stupide. Cette idéologie porte un nom :Morale judéo-chrétienne de merde.

Combien de fois ne me sent-je pas coupable d'être heureux. L'église à toujours prôné la souffrance. Il est donc mal de ressentir du bien être. Le christ a souffert et toi petit humain minable tu te permet d'être heureux?

Avec les religions, tout ce qui est bien est mal. Tout ce qui procure du plaisir sur cette terre n'est au mieux que futilité au pire une tentation du démon.

Toutes les religions devraient être poursuivies devant le tribunal pénale international pour crime contre l'humanité (quand ce n'est pas pour génocide). Car il n'y a pas pire souffrance que celle infligée à l'esprit.

Pour conclure, c'est une honte que la société permette que l'on s'attaque ainsi impunément à l'esprit des enfants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
k3b

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 03/07/2009
Age : 55

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 6 Juil - 13:14

Mon non plus je ne voulais pas faire baptisé ma fille mais sous la pression de mon entourage, j'ai du céder. Et là comme je vais avoir un deuxième enfant, les réponses sont en générale:
t'as fait baptiser ta fille, tu ne peu pas maintenant ne pas baptiser le suivant...

No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galilaei

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 39
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 6 Juil - 16:34

Je comprends ton désaroi. Moi je ne suis même pas certain que quelqu'un de mon entourage ne lui a pas fait subir ce rituel pseudomagique (ce n'est jamais rien que ca) en cachette.

Moi à ta place, je ne ferais pas baptiser le deuxième et je débaptiserais le premier. Je t'accorde cependant que ce n'est pas facile. L'intolérance des croyants quels qu'ils soient est sans limite.

On a le droit de ne pas croire en dieu. Mais si l'on vit de manière logique selon nos convictions alors nous sommes intolérants.
Exemple
Mon épouse est soit disant croyante. Lorsque nous nous sommes mariés, j'ai accepté d'aller à l'église à condition de ne pas participer au rite et qu'il soit bien précisé oralement pendant la cérémonie que j'étais athée. Enfin j'exigeait que sur le registre figure la mention "non croyant" à côté de mon nom. Le prêtre qui nous a marié a été je dois le dire très compréhensif et n'a pas posé de problème. Par contre plein d'amis ou de membres de la famille m'ont dit que j'exagérait que j'étais intolérant et que j'aurrais pu faire un effort.
Par contre on dirat que juif, le musulman, le franc-maçon qui fait la même chose que moi est une personne de conviction.

J'ai agit de la même façon lorsque par deux fois j'ai été parrain. J'ai dit ok mais à l'église je ne fait rien. Et bien à chaque fois j'ai été taxé d'intolérance.

Ce qui est également à pleurer de rire (ou de rage) c'est la justification du bapteme.

Imaginez un dieu tellement con qu'il est incapable de reconnaitre ses propres ouailles si on ne les a pas marqués au fer rouge comme du betail. Bel exemple d'omnipotence.

Ce dieux soit disant d'amour qui vous envois directement en enfer parceque vos parents ont eu la négligeance de ne pas vous faire tremper dans une bassine par un mec dégisé en gonzesse lorsque vous étiez petit.

Pour couronner le tout imaginez un dieu qui descend sur terre, se fait homme sous la forme de son propre fils tout en restant lui même, puis se fait lui même marquer comme s'appartenant ...à lui même en se faisant baptiser.

A croire que les religions, plus c'est tordu plus le troupeau bêlant marche dans la combine. Je crois que ca marche parceque les gens n'y comprennent rien mais ont peur de l'avouer. Ils se disent sans doute que le mec avec le drôle de chapeau doit avoir raison puisqu'eux n'y comprennent rien. Et ça fait 6000 ans que ça dure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 33
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 6 Juil - 17:42

Galilaei a écrit:

Bien sur il n'est pas baptisé. Au même titre que je ne l'ai pas inscrit à un parti politique. J'ai du me battre avec mon entourage et ce n'a pas été simple. Les gens ne comprennent pas ma démarche. Je suis considéré par tout le monde comme un intégriste. C'est un comble. Même les soit disant non croyants disent que j'exagère. J'ai droit à des phrases comme:
"Qu'est ce que ça peu bien faire qu'on baptise ton fils"
"C'est jamais qu'un peu d'eau"
"t'es vraiment intolérant"
etc
etc
J'ai beau expliquer que si j'étais juif ou indou personne n'y trouverait rien à redire. Que cet enfant pourra choisir à sa majorité mais pas avant...

Tu as parfaitement raison, et c'est le plus sinistre, ce que nous , les athées passons pour de smonstres auprès des sois disant tolérants.


Citation :
J'ai été élevé "dans la religion". J'en porte encore aujourd'hui les séquelles. En effet, bien que je sois athée, je souffre encore de névroses causées par cet idéologie barbare et stupide. Cette idéologie porte un nom :Morale judéo-chrétienne de merde.
C'est difficile de dépasser un conditionnement, j'ai reçut une éducation catholique,de part ma famille et à l'ecole (je vis en Alsace, ou on applique un anachronisme appelé concordat) mais c'est lors de l'adolecence que le conditionnement a commencé à se fissurer grace à deux choses : La connaissance et l'esprit crittique.


Citation :
Toutes les religions devraient être poursuivies devant le tribunal pénale international pour crime contre l'humanité (quand ce n'est pas pour génocide). Car il n'y a pas pire souffrance que celle infligée à l'esprit.
Tout a fait : le christiannisme et l'islam ont autant genocidé que les ideologie barbare du 20eme siècle et le pire c'est que le massacre continue.
Et il n'y a pas pire chaine que celle que le croyant se forge lui même, persuadé que çà le liberera.

Citation :
Pour conclure, c'est une honte que la société permette que l'on s'attaque ainsi impunément à l'esprit des enfants
Et c'est une honte qu'on ne considère toujours pas la religion comme la pire invention de l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quinlan_vos
Admin
avatar

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 35
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 6 Juil - 19:53

Sujet hard...
Je ne sais pas si ta femme est croyante, Gallilei, mais discutes-en avec elle. Et ceux qui te disent que tu es intolérant, ressors-leur l'argument du parti politique (avec explication, si besoin). Ou envoie les chier, ça marche aussi.
De toute façon, c'est votre choix à ta femme et toi de laisser choisir votre fils (quand on dit ça a des croyants, leur notion de libre-arbitre disparait, curieusement).

Enfin bref... Courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
max92

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 25
Localisation : 92

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Mar 7 Juil - 11:11

[quote="DementiaMagister"]
Galilaei a écrit:

Bien sur il n'est pas baptisé. Au même titre que je ne l'ai pas inscrit à un parti politique. J'ai du me battre avec mon entourage et ce n'a pas été simple. Les gens ne comprennent pas ma démarche. Je suis considéré par tout le monde comme un intégriste. C'est un comble. Même les soit disant non croyants disent que j'exagère. J'ai droit à des phrases comme:
"Qu'est ce que ça peu bien faire qu'on baptise ton fils"
"C'est jamais qu'un peu d'eau"
"t'es vraiment intolérant"
etc
etc
J'ai beau expliquer que si j'étais juif ou indou personne n'y trouverait rien à redire. Que cet enfant pourra choisir à sa majorité mais pas avant...

slt

tu a tout a fait compris le probleme: tu dit ,poliment(du moins je l'espère),que tu veut pas baptiser ton enfant quand tu vas a l'église tu tiens juste a préciser que tu n'est pas croyant mais tu te fait traiter d'integriste...
on marche sur la tête la!!!
nos soi-disant judéo-chrétient tolérant sont a peut près aussi tolérant que des extrémistes....
en tout cas bonne chance et ne le fait pas baptiser......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wooden Ali

avatar

Messages : 161
Date d'inscription : 16/06/2009

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Mar 7 Juil - 12:13

L'hypocrisie est une ressource méconnue, max92. Tu peux toujours dire que tu respectes trop les croyants pour ne pas te prêter à une mascarade où toute sincérité serait absente. Que tu connais trop la profondeur de leur Foi pour ne pas songer un instant qu'ils pourraient me demander de mentir, de jouer la comédie !
C'est au pied du mur qu'on reconnait le maçon.
Les contradictions des religions sont trop nombreuses pour ne pas en tirer avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galilaei

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 39
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Mar 7 Juil - 15:11

wooden Ali a écrit:
L'hypocrisie est une ressource méconnue, max92. Tu peux toujours dire que tu respectes trop les croyants pour ne pas te prêter à une mascarade où toute sincérité serait absente. Que tu connais trop la profondeur de leur Foi pour ne pas songer un instant qu'ils pourraient me demander de mentir, de jouer la comédie !
C'est au pied du mur qu'on reconnait le maçon.
Les contradictions des religions sont trop nombreuses pour ne pas en tirer avantage.

C'est ce que je faisait avant. Je répondais mot pour mot ce que tu as dit.

Le problème en agissant de la sorte, c'est que les athées finissent toujours par s'écraser devant les croyants.

Or, compte tenu du fait que nous avons le droit de libre expres​sion(en théorie). Ajouté au fait que ce sont les personnes qui méritent le respect et non les idées. Que ces dernières peuvent (et doivent) être critiquables en toutes circonstances...

Alors il est temps pour les athées de se manifester.

Pour cela, les débats télévisés sur les religions sont le comble de l'hypocrisie.
Il est aujourd'hui de bon ton lorsqu'un musulman et un juif participent à ce genre de débat qu'ils annoncent fièrement qu'ils respectent les idées de l'autre même si ils ne sont pas d'accord. L'athée de service invité au débat fait de même. Alors qu'ils ne sont pas du tout d'accord et qu'ils méprisent les idées des autres. S'engage alors une discussion de sourds ou chacun donne son avis sans vraiment contredire l'autre.

Que le musulman et le chrétien agissent de la sorte, on peut le comprendre. Car si le chrétien tente de montrer au musulman à quel point ses idées sont stupides, il démolira par la même occasion sa propre religion.

Par contre l'athée peut facilement démolir les pseudo-arguments des deux autres car cela ne nuira pas à l'athéisme.

L'attitude la plus courament rencontrée actuellement chez les athées est le concordisme. On admet implicitement que les croyances et la science sont deux facettes du monde complémentaires. Cette position est facile car elle ne froisse personne. Le problème, c'est qu'elle est malhonnête.

Quand verons nous sur un plateau de tv un athée dire à un musulman:
"Je vous respecte en tant que personne mais le nombre de bêtises à la minute que vous êtes capable de nous sortir est proprement ahurissant. Est-ce que vous vous rendez compte du caractère illogique de ce que vous dites? Un enfant de 4 ans verrait la faille de vos raisonnements"

Nous (athées) avons le droit de parler comme ca à des croyant. Nous ne leurs manquons pas de respect en tant que personnes.

De même que j'ai le droit de regarder un curé droit dans les yeux en lui disant:"Les religions et plus particulièrement du christianisme sont la bêtise suprême. Je vous interdit de vous approcher de mon fils sous pêne de poursuites. Si une seule fois vous tentez de lui pervertir l'esprit avec vos élucubrations ridicules, il vous en cuirat"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duplex



Messages : 12
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 74
Localisation : Est de la Belgique

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Jeu 9 Juil - 20:42

Je constate au travers de certaines de vos interventions que l'école enseigne obligatoirement la religion aux enfants ?
Ou ?
Quel pays ?
Quelle écoles et niveau d"école....
les parents doivent ils accepter cela sans discussions ?
Je sais que ce serait le cas dans le canton du Valais en Suisse.
En Belgique il faudra bien entendu mettre ses enfants dans une école publique et dès le primaire (le fondamental) les parents ont le choix entre le cours de religion (les 4 religions reconnues en Belgique) et un cours de morale laïque.
Quid ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tguiot



Messages : 242
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 32

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Jeu 9 Juil - 23:25

Duplex a écrit:
Je constate au travers de certaines de vos interventions que l'école enseigne obligatoirement la religion aux enfants ?
Ou ?
Quel pays ?
Quelle écoles et niveau d"école....
les parents doivent ils accepter cela sans discussions ?
Je sais que ce serait le cas dans le canton du Valais en Suisse.
En Belgique il faudra bien entendu mettre ses enfants dans une école publique et dès le primaire (le fondamental) les parents ont le choix entre le cours de religion (les 4 religions reconnues en Belgique) et un cours de morale laïque.
Quid ?

euh, en Belgique, le problème c'est qu'il existe encore pas mal d'écoles catholiques, ce qui est absolument contraire à l'éthique de l'enseignement... Moi-même, j'ai été chez les jésuites. Ca ressemblait à n'importe quelle autre école, à vrai dire; mais c'est vrai que j'ai eu des cours de religions pendant tout le cursus. Une heure ou deux par semaine pendant 10 ans, à apprendre du vent, c'est quand même dommage. Tout ce temps pourrait servir à apprendre sur l'art, la philosophie, des cours de logique, ou de civisme... mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galilaei

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 39
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Ven 10 Juil - 9:59

Salut,

Moi aussi j'étais dans un collège de jésuites. Les cours de religion étaient pitoyables. Le prof n'y connaissait rien (peut on parler de connaissances en matière de religion??). Dès que je posait une question logique, je terminais le cours dans le couloir ou chez le préfet pour insolence.

Exemple de dialogue entre moi et le prof:

"-Monsieur, dieu est t-il omnipotent et omniscient?
- Oui bien sur.
-Il est donc à l'origine de tout dans l'univers? Il sait tout?
-Oui effectivement
-Alors pourquoi le mal et la souffrance existent t-ils?
-Ce n'est pas dieu qui est responsable de nos problèmes.
-Alors il n'est pas à l'origine de tout?
-Si mais il nous a donné le libre arbitre comme preuve d'amour. C'est l'homme qui a démolit le don de dieu.
-Donc vous avec vos enfant, pour leur donnez une preuve d'amour, vous laissez volontairement une casserole pleine d'eau bouillante à leur portée. Vous leur laissez le libre arbitre de se brûler ou non?
-Euh...Ben Non...Hum. Allez fout le camps. Sors de la classe et tu viendras mercredi après midi en retenue. Insolent.

On appelle ça des professeurs. En fait ce sont des bouffons avec le QI d'une huitre.

Le problème en belgique, c'est qu'il n'y a pas de séparation entre l'église et l'état. L'Eglise organise l'enseignement qu'elle veut. C'est bien commode pour l'état. En contrepartie l'état paie très cher l'église (500.000.000 d'euros par ans). L'école publique organise également le cours de religion et de morale. En pratique peut d'élèves choisissent le cours de morale et sont catalogués par les autres comme des gens bizares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duplex



Messages : 12
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 74
Localisation : Est de la Belgique

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Dim 12 Juil - 20:33

Galilaei a écrit:
.............

Le problème en belgique, c'est qu'il n'y a pas de séparation entre l'église et l'état. L'Eglise organise l'enseignement qu'elle veut. C'est bien commode pour l'état. En contrepartie l'état paie très cher l'église (500.000.000 d'euros par ans). L'école publique organise également le cours de religion et de morale. En pratique peut d'élèves choisissent le cours de morale et sont catalogués par les autres comme des gens bizares.

Aux dernières statistiques (2005), dans l'ensemble de l'enseignement francophone belge en école non confessionnelle, dans le réseau primaire il y aurait en moyenne 75% d'enfants aux divers cours de religion (ce sont les parents qui décident - cela évite les cours de catéchisme si on envisage une communion) et dans l'enseignement secondaire c'est l'inverse, et la ce sont les enfants qui peuvent décider.
Le cours de morale laïque est avant tout un cours de philo et de citoyenneté. Je les ai tous suivi, depuis les premiers cours en 1953.
Ce serait le même % en Flandre.
Il est bien entendu que dans l'enseignement catholique qui est subsidié par l'état mais doit alors se conformer aux décrets et programmes du ministère, seul le cours de religion est enseigné, à raison de 2 heures semaine.

Mais c'est vrai et je le déplore, la Belgique n'est pas un état laïque comme l'Alsace d'ailleurs, c'est un état neutre mais les cultes sont subsidiés, comme d'ailleurs les organisations non confessionnelles organisées.
Il existe maintenant presque partout des "maison de la laïcité" avec salle de conférence, secrétariat, bibliothèque, vidéothèque etc... et qui sont très actives.

Mais ma question était : existe-t-il des pays ou régions proches qui n'offre pas d'alternative aux enfants que le cours de religion ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 33
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Dim 12 Juil - 21:46

Duplex a écrit:

Mais ma question était : existe-t-il des pays ou régions proches qui n'offre pas d'alternative aux enfants que le cours de religion ?


Hum, difficile de répondre, même dans des état soi disant laique (la france), on enseigne un peu l'histoire des religions en histoire, sans même éfleurer la question sous un angle crittique (jesus est il réel ou fictif etc..), d'une certaine manière, on légitime ces horreur.

De même aux USA, malgré la théorique séparation de l'eglise et de l'état, cet endroit n'a rien a envier à une théocratie.

PS : l'alsace est une région française pas un état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duplex



Messages : 12
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 74
Localisation : Est de la Belgique

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Dim 12 Juil - 23:00

Tu as raison, l'Alsace n'est pas un état mais cette région a négocié avec l'État français un statut qui fait que la région subsidie l'église et paye les traitements des ecclésiastiques, alors que ce n'est officiellement pas le cas dans le reste de la France depuis 1905.
Voila pourquoi je parle de l'Alsace. C'est un statut obtenu après la 2ième guerre lors du retour à la France.

Pour le reste l'Espagne a abandonné les cours de religion catholique obligatoires dans l'enseignement public en 2005 je crois.

En Allemagne ce ne serait toujours pas le cas.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 33
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 13 Juil - 6:02

Duplex a écrit:


En Allemagne ce ne serait toujours pas le cas.....

En Allemagne, non, il y a un impot religieux et des cours de religion il me semble.

Tout ces pauvres gamins, exposés à de telles absurdités et atrocités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EspressoFrog

avatar

Messages : 524
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 47
Localisation : Le San Ku-Kai

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 13 Juil - 9:10

Ou j'ai grandit a Monaco c'était plus ou moins obligé et les parents t'y mettent question d'éviter les questions des autres parents :-) Pression sociale ?

Les seuls veinard qui y échappaient étaient mes amis de confession juive. J'ai du endurer ça mais j'ai pas été offert une communion vu que je prenais les cours de catéchisme et de dessins comme defoulloirs (on est bête quand on est jeune, c'était bien le dessin) Ca m'a donné une excuse pour ne plus y aller. :-)

Pour l'Allemagne tu peux refuser de payer tout impôt religieux en te déclarant sans confession a la Rathaus (la mairie) par contre tu a intérêt a avoir un plan B pour les obsèques car c'est avec ses impôts que l'on sait ou t'enterrer. Ceux qui ne se sont pas affranchit de cette dîme vont causer des problèmes a leur famille. Et y'a pas la case "Jedi" ou "Shaman Horde" dans le formulaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camio

avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 07/09/2009
Localisation : France

MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   Lun 7 Sep - 19:07

DementiaMagister a écrit:

même dans des état soi disant laique (la france), on enseigne un peu l'histoire des religions en histoire, sans même éfleurer la question sous un angle crittique

On y enseigne l'histoire du christianisme comme si la Crise Moderniste n'avait jamais eu lieu. Y'avait eu un bon numéro de Science & Vie sur le sujet :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libresansdieu.org/bb/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au sujet de la religion dans l'enfance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au sujet de la religion dans l'enfance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Peur de vomir dans un lieu public
» C'est surprenant de constater que pendant toute notre vie, nous aurons à lutter contre un certain légalisme...
» Le Pape et le président libanais évoquent la crise dans le monde arabe
» « AFFIRMER LA PLACE DES JEUNES DANS L’EGLISE »
» Il est écrit dans votre Loi : J'ai dit : Vous êtes des dieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIBERTATHEE :: LIBERTATHEE :: Pourquoi Nous Sommes Là-
Sauter vers: