Pour la liberté et la promotion de l'athéisme, pour la sauvegarde de la raison contre les superstitions
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Microbiologie et l'évolution

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 34
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 13:54

Bonjour à tous.
Ce qui suit est assez expérimental pour moi. Je vais tacher de démontrer comment la microbiologie illustre et invalide nombre de mythe et préjugés sur l'Evolution.

Pour ce faire, je me contenterais de cas précis et d'exemple, en évitant de longue définition laborieuse.
Je vous demande d'evaluer, de manière impitoyable l'ébauche qui va suivre.

Premier point, ce qu'est l'evolution :
L'Evolution est un fait. Par là, on désigne l'adaptation aux milieux, la survie du plus apte et donc de ses gènes, la spéciation avec ancètre commun.
Le fait que le vivant n'est pas statique.
Le tout obéissant à des lois de contingence (hasard) et de convergence (nécéssité, ou contrainte structurale).
Ce mécanisme dépend de l'hérédité, celle ci fonctionnant par les gènes, unité du génome comprenant la partie codante et les séquences permettant et régulant son expression.

Les caractère acquis ne s'héritent pas. Il est important de le signaler (sauf exception liées aux bactéries, comme la transformation/conjugaison/transduction/ conversion lysogénique)

Point numéro deux, à l'echelle des genes et du génome, celà donne quoi ?
Voici quelques exemple.
Les bactérie peuvent muter et aquérir (ou Perdre !) des caractéristique qui les différencie les une des autres. Je parle là des souches bactérienne, variant d'une espece ou de mutant ponctuel.

Ainsi, certaines souches bactérienne se distinguent par une absence de gène métabolique, d'autres par un peptidoglycane muté leur assurant une résistance aux antibiotique.
D'autres par une voie métabolique leur permettant de résister aux antibiotique.

Un point important est la neutralité des mutations. Dans leur grande part, elles sont neutres, de par la redondance du code génétique (Ne pas confondre avec génome).

Certaines de ses mutations sont plus compliquée, faisant intervenir un transfert horizontal de genes, entre procaryotes.
AInsi, on retrouve l'aquisition de plasmide (chromosome bactérien), le gain de séquence d'origine virales, la présence d'ilot génétique.

Ces evenements peuvent modifier les gènes et le génome de la bactérie en question.

Il est à noter que la notion d'avantage est à relativiser, certes avoir des genes supplémentaires peut se montrer utile, mais ils coutent de l'energie et des ressources à répliquer et à controler.

Au niveau de l'organisme et de la population, çà se passe comment ?
Peu d'étude de génétique des population ont été faire à ma connaissances sur les bactéries.
Néanmoins, en ce qui concerne la spéciation, la spéciation bactérienne a pu être démontrée et reconstituée.
C'est le cas de Yersinia Pestis, provenant de Yersinia Pseudo tuberculosis.

Et les mythes dans tout çà ?
Mythe 1 : l'evolution va dans le sens de la complexité croissante.
FAUX : Ainsi, les virus sont issus d ela simplification d'organisme plus complexe. Pour preuve, le génome des mimivirus ou celui de certains phage, comme le T4, codant pour des éléemtns essentiel de leur machinerie réplicationnelle sans détournement excessif de l'hote.
Mythe 2 : La complexité irréductible/
Le flagelle bactérie n'a rien d'irréductiblement complexe. Il s'agit d'un dérivé d'un systeme de transport, d'un antiport à ion H+. AInsi, en faisant enter l'H+, on exporte le produit.
C'est d'ailleur ainsi que le flagelle bactérien se construit.
Mythe 3 : L'evolution n'est que survie du plus fort.
FAUX, parfois, il suffit d'être le moins handicapé.
Par exemple, les trypanosomes. Ces parasites, malgré une biologie moléculaire atroce et un métabolisme inefficace, sont non seulement capable de survivre, mais aussi de nous pourrir la vie.
Mythe 4 : L'evolution, c'est tout pour ma gueule, le règne du chacun pour soi
FAUX, car pour survivre, il faut parfois s'associer. C'est le cas dans les fumeur noirs des abysses ou des bactérie se nourrissent des émissions et dont les déchets métabolique servent de repas à d'autres.
Mythe 5 : Plus c'est complexe, mieux c'est.
Pas vraiment non. L'ARN polymerase de phage T7 est moins complexe que celle d'une bactérie, mais elle est bien plus rapide et précise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël

avatar

Messages : 625
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 15:20

Citation :
Le tout obéissant à des lois de contingence (hasard)

mieux vaut éviter l'emploi du mot hasard , je vois d'ici la déformation (prise du mot dans son sens ou il est couramment entendu) avec un argument type "croyait vous qu'une voiture peu se monter par hasard ?"


si non le reste bah.... j'ai pas vraiment tous pigé , si ton but est de vulgariser il faudrait essayer d'employer un vocabulaire moins technique et plus imager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camio

avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 07/09/2009
Localisation : France

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 16:02

Samaël a écrit:
si non le reste bah.... j'ai pas vraiment tous pigé

Pourrais-tu donner des exemples précis pour aider DM ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libresansdieu.org/bb/index.php
Samaël

avatar

Messages : 625
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 18:34

je met en gras les termes que j'ai du mal a comprendre ou dont je ne connais pas du tous la signification :

Citation :
Je parle là des souches bactérienne, variant d'une espece ou de mutant ponctuel.

Ainsi, certaines souches bactérienne se distinguent par une absence de gène métabolique, d'autres par un peptidoglycane muté leur assurant une résistance aux antibiotique.

AInsi, on retrouve l'aquisition de plasmide (chromosome bactérien), le gain de séquence d'origine virales, la présence d'ilot génétique.

Néanmoins, en ce qui concerne la spéciation, la spéciation bactérienne a pu être démontrée et reconstituée.

il y a aussi des termes que je comprend mais uniquement par ce que je viens de les étudier (c'est encore tous frais) comme redondance du code génétique , génome , génes , etc.... j'imagine qu'un homme de 30 ans n'ayant pas fais appelle a ses connaissance sur le sujet depuis longtemps devrais avoir du mal a suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 34
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 19:12

Pour la versions 2.0, je mettrais un glossaire.

D'autres remarques ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camio

avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 07/09/2009
Localisation : France

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 20:02

Est-ce que ton objectif est que cet exposé soit auto-suffisant, c'est-à-dire ne requière aucune connaissance préalable en biologie, et particulièrement sur l'évolution ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libresansdieu.org/bb/index.php
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 34
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 20:27

Camio a écrit:
Est-ce que ton objectif est que cet exposé soit auto-suffisant, c'est-à-dire ne requière aucune connaissance préalable en biologie, et particulièrement sur l'évolution ?

çà serait un plus interessant. je suppose que le contrat est loin d'être rempli avec la version actuelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camio

avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 07/09/2009
Localisation : France

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 20:34

DementiaMagister a écrit:
je suppose que le contrat est loin d'être rempli avec la version actuelle

Ben, euh, ouais hélas !

Essaye de nous exposer un plan détaillé de ton article déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libresansdieu.org/bb/index.php
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 34
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 21:04

Ben le plan c'était :

1/Définition de l'évolution et concepts clé utilisé ultérieurement.

2/Micro evolution et microbiologie, cas particulier et exemple.
-Définition des termes
-exemple, avec quelques mutations.
-cas particulier, issus des transfert horizontaux
3/Macro évolution et microbiologie, cas particulier et exemple.
-Définition
-Cas de spéciation reconstitué (un article paru dans The Lancet)

4/Debunking de mythes concerant l'evolution, avec des exemple microbiologique (et virologique aussi)
Liste de mythe et brèves réfutations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camio

avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 07/09/2009
Localisation : France

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 21:09

Je ne trouve pas que ça aille dans le sens d'une démonstration à proprement parler, c'est très scolaire, ça manque de dynamisme. Je pense que tu as l'essentiel des éléments, mais il faudrait réorienter le tout pour montrer une voie précise, donner un message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libresansdieu.org/bb/index.php
Samaël

avatar

Messages : 625
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 21:39

tu peu remplacer les mots peu usuel par une définition sommaire (au lieu de génome , ensemble des gênes que possède un individu , par exemple )

et imager les passages trop compliquer/donner des comparaisons simples que le lecteur peu associer a sa vie de tous les jours (exemple pour les caractères acquis -> le faite que les cicatrice ne soient pas transmis aux enfants).


le problème dans la vulgarisation c'est qu'on en arrive vite a trop simplifier (je sais pas si tu a déjà ouvert un science et vie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 34
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 21:48

@ Camio : Pour çà, je suppose qu'il faudrait que je mette quelques précision sur les bactéries et virus, et sur l'histoire de la Terre dans l'introduction, pour placer le contexte.

Bon, çà fait catalogue c'est vrai, car les points ne semblent pas s'enchainer.
Et en réarticulant les points ?
EN faisant fusionner le 1 et le 4, et en m'attardant sur les point 2 et 3 comme des cas particulier à développer ?

Après tout, après avoir posé ler définition, on peut debunker. Et ensuite, debunker les mythe sur l'echelle micro/macro.

@ Sammael :
Citation :
e problème dans la vulgarisation c'est qu'on en arrive vite a trop simplifier (je sais pas si tu a déjà ouvert un science et vie
Quelle horreur ! Science et vie, ainsi que science et avenir sont tombés bas, très bas.

Un glossaire est prévu, Sammael.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël

avatar

Messages : 625
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 21:53

Citation :
Quelle horreur ! Science et vie, ainsi que science et avenir sont tombés bas, très bas.

j'en ai ouvert un dernièrement (quand j'étais petit j'aimais bien ce magasine , mais avec les connaissance acquise ces dernières années ...) la chose qui ma le plus choquer étais leurs tentative de faire comprendre l'antigravitation par "une pomme qui antigraviterais tomberais vers le haut" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camio

avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 07/09/2009
Localisation : France

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 22:14

DementiaMagister a écrit:
Science et vie, ainsi que science et avenir sont tombés bas, très bas.

Euh, à ma connaissance S&A n'a jamais atteint des sommets. scratch S&V est parti en couilles depuis bientôt 10 ans si je ne m'abuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libresansdieu.org/bb/index.php
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 34
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 22:16

Camio a écrit:
DementiaMagister a écrit:
Science et vie, ainsi que science et avenir sont tombés bas, très bas.

Euh, à ma connaissance S&A n'a jamais atteint des sommets. scratch S&V est parti en couilles depuis bientôt 10 ans si je ne m'abuse.
Ben, disons que de bas, c'est devenu encore plus bas.

Pour science et vie, je ne saurais dire.

Je me demande quand même comment celà est possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camio

avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 07/09/2009
Localisation : France

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 22:23

DementiaMagister a écrit:
Je me demande quand même comment celà est possible.

Il me semble que Monvoisin en touche deux mots dans sa thèse. Faut peut-être pas chercher très loin : moins de moyens financiers => racolage accru, un peu comme les sujets fondamentaux disparaissent doucement mais sûrement des programmes de recherche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libresansdieu.org/bb/index.php
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 34
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Mer 18 Nov - 22:30

Camio a écrit:

Il me semble que Monvoisin en touche deux mots dans sa thèse. Faut peut-être pas chercher très loin : moins de moyens financiers => racolage accru, un peu comme les sujets fondamentaux disparaissent doucement mais sûrement des programmes de recherche.

En fait, je me demandais au niveau des responsables editoriaux ce qu'ils avaient en têtes, enfin, si il faut pas contrarier ceux qui tiennent les cordons de la bourse., on va pas loin comme çà.

Quand à la recherche fondamentale, autant signer son acte de décès en ce qui concerne la france.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 34
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Ven 20 Nov - 14:11

Un regard microbiologique sur l'évolution , version 2.0

1/Une présentation, quelques définitions :
Les premières traces de vies remontent à 3,5 milliards d'année sous la forme de stromatolithes, . Des stromatolithes existent encore aujourd'hui, notamment en Australie.
De leur apparition à l'époque actuelle, il n'est pas exagéré de dire que la forme de vie dominante sur terre est la vie procaryotique. En terme de biomasse et de diversité, il y a plus de procaryotes que d'autres formes de vies, (plantes, animaux, champignons, protozoaire).

Voilà pourquoi je vais me concentrer sur les procaryotes. Posons quelques définitions, en ce qui les concernent :
-Procaryote désignent les cellules sans noyaux, soit les bactéries et Archées.
-Le génome est l'ensemble des gènes porté par un être vivant. C'est en gros son plan de montage et d'entretien des composant le formant.
-Le code génétique est la concordance entre les codons d'ARN messager et les acide aminé lors de la traduction d'un ARN messager en protéine.
-Peptidoglycane : C'est le polymère complexe formant la paroi bactérienne. Il est composé de Peptide et de sucres (acide N acétyl neuraminique).
-Antiport : systeme de transport bactérien dans lequel l'on sert de la différence de concentration en ions entre l'extérieur de la bactérie et l'intérieur pour faire entrer/sortir un composé. Dans le cas d'un antiport, l'ion et le composé voyage dans le sens inverse l'un de l'autre.
-Ribosome : Complexe macromoléculaire composés d'ARN et de protéine. L'ARN des ribosomes permet l'assemblage des acide aminés en protéine.
-Transfert Horizontal : Acquisition de gène par une bactérie par une autre source que la transmission cellule mère/cellules filles/
-Transposons :séquences d'ADN, codant pour un ou plusieur gène « sautant » de support en support, via des mécanismes de type copier coller ou couper coller.
[…]

Concernant l'évolution, voici une définition que j'espere accessible et compréhensive, sans être simpliste. L'évolution est le changement dans le génome et son incidence sur la survie ou non de la descendance, sans oublier le fait de la descendance avec ancêtre commun.
L'évolution obéit à deux principe contingence (évenement aléatoire) et convergence (nécéssité).
En plus de cela, il y a la sélection naturelle (ou survie du plus apte) qui y intervient.

Ce sont ces mécanismes qui explique l'origine des être vivants et de leur similarités.

Maintenant, voici quelques mythes et préjugés sur l'évolution, et avec eux, une réfutation microbiologique.

Mythe 1 : l'évolution va dans le sens de la complexité croissante.
FAUX : Ainsi, les virus sont issus de la simplification d'organisme plus complexe. Pour preuve, le génome des mimivirus ou celui de certains phage, comme le T4, codant pour des éléments essentiel de leur machinerie réplicationnelle sans détournement excessif de l'hote.
De même, les champignons sont des eucaryotes ayant perdus certaines fonctions complexe, comme la phagocytose.

Mythe 2 : La complexité irréductible
Le flagelle bactérie n'a rien d'irréductiblement complexe. Il s'agit d'un dérivé d'un système de transport, d'un antiport à ion H+. Ainsi, en faisant enter l'H+, on exporte le produit.
C'est d'ailleurs ainsi que le flagelle bactérien se construit, par construction d'un systeme d'exportation.

Mythe 3 : L'évolution n'est que survie du plus fort.
FAUX, parfois, il suffit d'être le moins handicapé.
Par exemple, les trypanosomes. Ces parasites, malgré une biologie moléculaire atroce et un métabolisme inefficace, sont non seulement capable de survivre, mais aussi de nous pourrir la vie.

Mythe 4 : L'évolution, c'est tout pour ma gueule, le règne du chacun pour soi
FAUX, car pour survivre, il faut parfois s'associer. C'est le cas dans les fumeur noirs des abysses (cheminée hydrothermale) ou des bactérie se nourrissent des émissions volcanique et dont les déchets métabolique servent de repas à d'autres.

Mythe 5 : Plus c'est complexe, mieux c'est.
Pas vraiment non. L'ARN polymerase de phage T7 est moins complexe que celle d'une bactérie, mais elle est bien plus rapide et précise. De même, les ribosomes des eucaryotes sont plus complexes que ceux des procaryotes, mais ils sont moins efficaces.

Mythe 6 : l'ancètre devrait plus exister/ Où sont les forme de transitions ?
La question est surtout quel est l'ancètre commun. A savoir aussi que la durée de vie d'une espece est limitée. Quand aux forme de transitions, il est à savoir que nous sommes tous des formes de transitions.

Mythe 7 : Les mutations sont toutes néfastes
Faux. Beaucoup de mutations sont Neutres. Du fait d'une part de la dégénerescence du code génétique et d'autres part, si la mutation ne produit pas de grand changement au niveau de la structure du produit du gène (mutation dan les régions variables des ARNs).

Mythe 8: C'est pas démontrable.
Vraiment ? C'est faux, on peut, lors de culture microbienne observer des changement et des mutations au niveau des bactéries. De même que lors d'une infection virale, les virus mutent pour s'adapter à l'hôte.

2/Au niveau des gènes chez les bactéries :
L'évolution est le changement dans le génome, comme indiqué précedemment.
Ainsi, une inversion/délétion de gène est un évenement évolutif.
De même qu'un gain de gène par duplication ou par un transfert Horizontal.
Par exemple, un gain de plasmide suite à une conjugaison est un évenement évolutif.
L'insertion de gène de ce plasmide dans le chromosome principal de la bactérie en est un autre.

Le raisonnement peut même être poussé plus loin, en observant certains virus. Le phage µ, se reproduit en copiant collant son génome dans celui de la cible. Exactement comme les transposons. Ceux ci dont, auraient une origine virale. Et en s'intégrant dans un génome bactérien, participe à l'évolution de celui ci.

Là aussi pour les gènes, on peut voir la contingence : avec des mutations ponctuelle, ou les évènements comme la transposition.
Et la convergence, le besoin de rester fonctionnel malgré tout.
La sélection naturelle s'applique ici, car répliquer des gènes en surplus (plasmide) nécessite des ressources en terme d'énergies et de matière premières.

3/Au niveau de l'organisme :
La notion d'espece chez les bactéries est assez floue. On peut néanmoins utiliser pour les définir des paramètres comme le pan génome (génome core des souches plus les accéssoires), la synténie (organisation des genes sur le chromosome) et le pourcentage de paire g/c.

La spéciation bactérienne a été reconstitué, voici un exemple issu du Lancet, Vol 369 p1196, Prentice et Rahalisan.

Une Yersinia non pathogène acquiert un plasmide de virulence, des genes chromosomique hms et hpi.
Obtention ici d'une Yersinia pseudotuberculosis
Acquisition de plasmide pFRA issu de salmonelles pour la survie chez la puce
Aquisition du plasmide pPst, permettant la dissémination pulmonaire.
Perte des facteur permettant la vie entérique (dans le tube digestif).et gain d 'autres facteur
Obtention d'une yersinia Pestis.

La contingence ici s'applique grâce au transfert horizontaux qui modifient plus ou moins radicalement la synténie, et le pourcentage G/C.
La convergence ici s'applique avec la aussi la nécessité pour l'organisme d'être fonctionnel et de survivre aux contraintes environnementales.
La sélection naturelle, dans ce cas, s'applique au fait d'être compétitif dans les niche écologique ainsi ouverte.
Ainsi posséder un operon (enesemble de gène régulé par une molécule opératrice) ARS (métabolisation de l'arsenic) ne sert à rien si il y en a pas et nécessite même des ressources dans un environnement dépourvu d' Arsenic.
A l'inverse, dans un environnement riche en Arsenic, cet operon peut faire la différence entre la survie ou non de l'espece.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galilaei

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 40
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Ven 20 Nov - 15:08

DementiaMagister a écrit:
Un regard microbiologique sur l'évolution , version 2.0


Mythe 1 : l'évolution va dans le sens de la complexité croissante.
FAUX : Ainsi, les virus sont issus de la simplification d'organisme plus complexe. Pour preuve, le génome des mimivirus ou celui de certains phage, comme le T4, codant pour des éléments essentiel de leur machinerie réplicationnelle sans détournement excessif de l'hote.
De même, les champignons sont des eucaryotes ayant perdus certaines fonctions complexe, comme la phagocytose..

Il y a encore certaines personnes qui confondent evolution et spécialisation

DementiaMagister a écrit:

Mythe 2 : La complexité irréductible
Le flagelle bactérie n'a rien d'irréductiblement complexe. Il s'agit d'un dérivé d'un système de transport, d'un antiport à ion H+. Ainsi, en faisant enter l'H+, on exporte le produit.
C'est d'ailleurs ainsi que le flagelle bactérien se construit, par construction d'un systeme d'exportation...

Dawkins resume très bien ce concept dans god delusion.

Prenons l'oeil par exemple

Chlamydomonas (Chlorophycaea unicellulaire) possède un "Eye spot" qui est ORGANITE capable de réagir à la lumière. C'est un exemple "d'oeil" réduit à sa plus simple expression

DementiaMagister a écrit:

Mythe 3 : L'évolution n'est que survie du plus fort.
FAUX, parfois, il suffit d'être le moins handicapé.
Par exemple, les trypanosomes. Ces parasites, malgré une biologie moléculaire atroce et un métabolisme inefficace, sont non seulement capable de survivre, mais aussi de nous pourrir la vie...

Pas le plus fort mais le mieux addapté après une modifiaction particulière de contraintes du milieu

DementiaMagister a écrit:

Mythe 4 : L'évolution, c'est tout pour ma gueule, le règne du chacun pour soi
FAUX, car pour survivre, il faut parfois s'associer. C'est le cas dans les fumeur noirs des abysses (cheminée hydrothermale) ou des bactérie se nourrissent des émissions volcanique et dont les déchets métabolique servent de repas à d'autres...

C'est l'évolution qui a conduit aux primates que nous sommes et c'est elle encore qui à conduit à nous faire addopter le comportement sociable qui est le notre. On oublie trop souvent que le comportement est un phénotype au même titre que la couleur des poils ou la taille du zob.

Le nombre d'associations symbiotiques dans le monde du vivant est tellement énorme que l'on ne saura jamais les énumérer. Pas une seule espèce de plante, d'animaux ou de bactéries ne peuvent se passer d'association symbiotiques:
Rien que chez l'homme il suffit de compter le nombre de souches bactériennes qui vivent en symbiose dans l'intestin... Sans compter les mitochondries.


DementiaMagister a écrit:

Mythe 6 : l'ancètre devrait plus exister/ Où sont les forme de transitions ?
La question est surtout quel est l'ancètre commun. A savoir aussi que la durée de vie d'une espece est limitée. Quand aux forme de transitions, il est à savoir que nous sommes tous des formes de transitions.
Et quand bien même on montre ces formes de transition les croyants n'en veulent pas.
De plus, c'est une vision simpliste de l'évolution. On en est aujourd'hui au neo-neo-darwinisme. Tout n'évolue pas de manière continue et progressive. On a ainsi parfois des sauts évolutifs. On parle aussi d'équilibres ponctués. (Stephen Jay Gould etc)

DementiaMagister a écrit:

Mythe 7 : Les mutations sont toutes néfastes
Faux. Beaucoup de mutations sont Neutres. Du fait d'une part de la dégénerescence du code génétique et d'autres part, si la mutation ne produit pas de grand changement au niveau de la structure du produit du gène (mutation dan les régions variables des ARNs)...

Il faut expliquer au non innitiés que la dégénerescence du code veut juste dire que plusieurs codons différents codent pour un même acide aminé.

De plus les mutations vraiment néfastes sont éliminées avant qu'on ait pu les observer (car létales) et donc les mutations qu'on peut observer sont justement souvent les neutres , les bénéfiques et les moyennement négatives.

DementiaMagister a écrit:

Mythe 8: C'est pas démontrable.
Vraiment ? C'est faux, on peut, lors de culture microbienne observer des changement et des mutations au niveau des bactéries. De même que lors d'une infection virale, les virus mutent pour s'adapter à l'hôte...

A raison d'une génération toute les 20 minutes c'est plutôt facile

Tres bon résumé dementia Surprised Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quinlan_vos
Admin
avatar

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 36
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Ven 20 Nov - 15:11

Yep, excellent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 34
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Ven 20 Nov - 15:30

N'hésiter pas à crittiquer si quelques chose vous choque ou vous parait aberrant.
Après tout, je ne suis pas infaillible. (Qui l'est de toute manière ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camio

avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 07/09/2009
Localisation : France

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Lun 23 Nov - 13:07

C'est encore très sec, enfin c'est peut-être voulu pour poser les fondations avant de se lancer dans un enrobage plus conséquent.

Un exemple : "L'évolution obéit à deux principe contingence (évenement aléatoire) et convergence (nécéssité)."

Expliquer un mot, convergence, par un autre, nécessité, c'est vraiment expéditif et peu éclairant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libresansdieu.org/bb/index.php
Pakete

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 37

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Lun 23 Nov - 16:43

Camio a écrit:
Je pense que tu as l'essentiel des éléments, mais il faudrait réorienter le tout pour montrer une voie précise, donner un message.

Pas d'accord.

Un exposé scientifique n'a pas pour vocation d'exposer un point de vue....

Au pire, si tu comprends pas un mot, tu ouvres un dictionnaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camio

avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 07/09/2009
Localisation : France

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Lun 23 Nov - 16:53

Pakete a écrit:

Un exposé scientifique n'a pas pour vocation d'exposer un point de vue....

Je parlais de donner une orientation, comme dans un essai. On est sur un site qui a une ligne éditoriale précise, je propose de la suivre. Par ailleurs, le lecteur soucieux d'avoir un exposé scientifique accessible stricto sensu sait déjà où se renseigner : wikipedia, entre autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libresansdieu.org/bb/index.php
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 34
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   Lun 23 Nov - 20:00

Camio a écrit:
C'est encore très sec, enfin c'est peut-être voulu pour poser les fondations avant de se lancer dans un enrobage plus conséquent.

Un exemple : "L'évolution obéit à deux principe contingence (évenement aléatoire) et convergence (nécéssité)."

Expliquer un mot, convergence, par un autre, nécessité, c'est vraiment expéditif et peu éclairant.

Je peux regler çà pour la prochaine version. Mais j'avoue avoir un gros défaut c'est celui d'être très synthétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Microbiologie et l'évolution   

Revenir en haut Aller en bas
 
Microbiologie et l'évolution
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi si peu de films et de photos d'ovnis (évolution des moyens techniques)?
» Les étapes d'une révolution...
» Des idées de textes sur l'évolution des droits de l'enfant à travers les siècles?
» Calculer l'évolution moyenne annuelle d'une production
» Qu'est-ce que la Révolution ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIBERTATHEE :: LIBERTATHEE :: Discussion sur les Articles-
Sauter vers: