Pour la liberté et la promotion de l'athéisme, pour la sauvegarde de la raison contre les superstitions
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mardi 22 Septembre 2009

Aller en bas 
AuteurMessage
quinlan_vos
Admin
avatar

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 35
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Mardi 22 Septembre 2009   Mar 22 Sep - 14:32

Selon Machiavel, « en politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal ». A quoi pourrait répondre le Barbier de Séville de Beaumarchais « quand on cède à la peur du mal, on ressent déjà le mal de la peur ».

Une fois n’est pas coutume, mon édito ne sera pas une critique, ni une observation, mais un mélange entre un coup de gueule et un coup de cœur.
Ce matin, à l’aube, au milieu de ce capharnaüm médiatique que sont le sommet de l’ONU à New-York et ce qu’on appelle désormais la « crise du lait », la jungle de Calais a été démantelée.
La jungle, c’est cette parcelle de quelques kilomètres carrés, une zone de non-droit où s’entassaient jusque là dans des conditions précaires des immigrés « de passage », attendant de traverser vers l’Angleterre. La majorité étaient Afghans ou Pakistanais, fuyant des pays en guerre, qu’à l’heure actuelle nos armées occupent toujours.
En France, comme dans la majorité des pays occidentaux riches (car oui, nous vivons dans des pays riches), l’immigration est devenue un problème, car « nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde ».
Ah bon? Alors que nos paysans déversent des tonnes de lait sur les routes, que chaque année nous brûlons les excédents de fruits et légumes pour ne pas faire baisser les prix et que nos pays fonctionnent à l’économie, nous ne pouvons pas les accueillir? Quelle étrange idée, dans un pays où, malgré tout, il y a du travail (à la pêche, dans les usines, etc…) de refouler ainsi des gens. Et quelle étrange idée, dans un pays laïc, de refouler ainsi des humains comme vous et moi qui… Eh bien qui appliquent le strict sens du terme « migration ». Mais l’humain s’est sédentarisé, et il a aimé ça. Il aime son confort, le calme de ce qu’il nomme sa « propriété », en réalité un bout de terrain que lui reprend la nature au moindre soubresaut thermique ou tectonique. Et il pleure, cet humain, quand une inondation survient, curieusement, en pleine zone inondable.
Mais l’humain est aussi doué de sensibilité. La preuve, il envoie des dons à l’autre bout du monde pour reconstruire des hôtels après un tsunami, ou envoie en Afrique des sacs de riz qui moisiront éternellement dans des porte-conteneurs obligés de payer des pots de vin pour passer. L’humain, l’occidental en tout cas, puisqu’il le peut, aime larmoyer devant sa télévision. Les drames du monde, sur un écran LCD avec son Dolby, c’est à pleurer comme un bon vieux Autant en emporte le vent.
Après tout, ce n’est que du cinéma, non? La télé sert à s’évader, entre Derrick et Drucker, entre Jean-Pierre Pernault et Marc-Olivier Fogiel. Les infos ne sont là qu’en fond sonore pendant le repas, avant de partir dans des discussions enflammées où tout le monde est d’accord : « nous payons trop d’impôts ». Pas moi, j’en paye pas. J’aimerais en payer, ça voudrait dire que j’ai de l’argent.
Donc, ce matin, aux premières lueurs d’un soleil chaud, doré, celui qu’on aime regarder parce qu’il annonce une belle arrière-saison où les feuilles seront d’un rouge-feu passionné, les bus bleus sont arrivés. Et les CRS en sont descendus. Dans les cris, les larmes - pas cons, les immigrés, ils savent d’où ils viennent et où ils retournent - et les supplications des enfants, ils ont embarqué tout ce petit monde polyglote.
Pour être passé à côté l’an dernier, à l’époque où il y avait encore plus de cinq cents personnes, c’est un endroit étrange. Des langues différentes dans un bidonville déshumanisé mais où règne paradoxalement le meilleur de l’humanité, entre écoute, compréhension et entraide. Une Babel moderne, faite de toiles percées, de tentes défoncées, et qui sent la pauvreté et la douleur comme un hospice oublié.
Mais voila. Alors que les riches migrent vers les Caraïbes, Monaco ou la Suisse pour se faire oublier du fisc, les pauvres n’ont pas cette chance. Fuir vers un pays qui ressemble à un rêve de gosse pour oublier la guerre, ce n’est pas possible, au point que ces pays deviennent, peu à peu, des ghettos. Le garde-manger - ou plutôt la réserve de pétrole - de l’Occident, où l’on peut entrer mais pas sortir. On peut se servir mais pas profiter, s’enrichir mais jamais vivre.
« On ne vit que deux fois », titrait ce vieux James Bond, avec la tronche souriante d’un Sean Connery en pleine forme. A se demander ce que peut bien signifier « vivre ». Nous vivons bien parce que nous en avons les moyens et, justement, parce que nous n’abritons pas toute la misère du monde. Phrase douloureuse, s’il en est.
Les deux-cents soixante personnes rembarquée vers leurs pays respectifs vont retrouver - ô joie - les castes, les crimes, les guerres claniques, la pauvreté, la théocracie dans lesquelles ils ont toujours vécus avec, comme seul espoir, de pouvoir retrouver assez d’argent pour payer, encore, un passeur peu scrupuleux, qui les entassera dans un camion ou sur une barque trouée, vendant au passage un gamin ou une gamine à un proxo Parisien… Quand Babel se transforme en Babylone, quand elle s’effondre sur elle-même, château de cartes par temps de vent.
Je ne veux pas faire dans la démagogie. Il est évident qu’il y a des choses à faire et que, effectivement, on ne peut pas accueillir tout le monde, soyons réalistes. Mais j’aimerais que quelqu’un me dise bien en face, dans les yeux, sans ciller, que la terre n’est pas assez grande pour tous. Que quelqu’un me dise clairement QUI a décidé que ce lopin de terre que l’on nomme France devait être fermé, et à qui cette France appartient. Pas à moi, ni à personne, me semble-t-il. Cette France qui, dans quelques centaines de millions d’années n’existera plus. Que ferons-nous? Lorsque la prochaine ère glacière arrivera, nous jetterons-nous vers l’Algérie, le Maroc ou la Tunisie? Et que leurs dirons-nous?
Nous ne sommes que des passagers sur une planète vaisseau-spatial qui file dans l’espace, et chacune de nos possessions est appelée à disparaître ou à être redistribuée. La nature est équitable, l’homme a oublié qu’il en faisait partie.
Ainsi commence mon coup de cœur. Un immense merci, un bravo et une tonne de pensée au Secours Catholique. Ce matin, à l’aube, ils étaient presque seuls, à lutter contre les CRS, à réconforter ceux qu’on emmenait, presque sans pleurer, au début. Les remerciements ne sont pas destinés à leur présence, ils ont fait ce qu’ils avaient à faire, après tout. Mais simplement pour avoir été humains au milieu d’autres humains et, y compris en France où chacun chiale sur sa pauvre condition, ça manque.
Dans un communiqué, le porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre s’est félicité de ce démentèlement, avant d’ajouter que « ceux qui défendre le maintien des clandestins dans des conditions indignes sont par leur inaction complices de ces drames humains ». Lui visait le Secours Catholique et tous ces braves riverains qui accueillaient les immigrés et les nourrissaient. Il me semble au contraire que ce sont tous les autres qui sont coupables, à commencer par le Gouvernement.
Que Lefebvre - et Eric Besson, qui a annoncé que 135 mineurs faisaient partie des réfugiés - se rassurent. Personne ne sera coupable très longtemps. Sitôt les charters posés, tous ces gens seront tués par nos bombes, comme il se doit, avec savoir-vivre et en gardant leurs plaintes loin de nos pauvres foyers.
Une dernière mention, cependant. Durant la nuit, les réfugiés et les membres des associations qui les aidaient ont fabriquées des banderoles de fortune.
En Anglais, on pouvait y lire entre autres « nous voulons l’asile en Europe où nous pourrons bénéficier des Droits de l’Homme » et « nous ne voulons pas rentrer chez nous, même si on doit mourir »(1).
Où peut-on aller, quand on n’a nulle part où se sentir chez soi, de toute façon?

Cette deuxième journée d’automne est belle. J’aime cette fausse saison, cet entre-deux qui résonne comme une petite mort après l’été, où la fraîcheur revient malgré le soleil, où les gens sont plus détendus. Ils se laissent aller, entre tourments et ignorance les uns des autres.
Et la terre tourne, et file dans l’espace, inlassablement, sans conscience, sans nous voir nous débattre pour un peu de paix et de liberté. Elle tourne autour de cette grosse boule de gaz incandescents. Elle est tellement grande nous y sommes invisibles. Et pourtant, pourtant, notre monde est trop petit pour nous tous.
Je repense à ces gens du Secours Catholique, affublés de leurs chasubles un brin ridicules, se débattant et hurlant dans le matin pour que d’autres aient le droit de vivre, et combien je les ais aimés, ces foutus cathos, ce matin, pour cet humanisme qui va tellement peu avec leur religion. Il y a peut-être de l’espoir, après tout, dans cette jungle sans loi qui n’a jamais si bien porté son nom.

(1) le Nouvel Obs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greem

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Mardi 22 Septembre 2009   Mar 22 Sep - 15:25

quinlan_vos a écrit:
Mais j’aimerais que quelqu’un me dise bien en face, dans les yeux, sans ciller, que la terre n’est pas assez grande pour tous.
C’est idiot en effet. Il y a plein d’espace au fond des océans, et il ne faut pas sous estimer le potentiel économique de l'immolation (un des meilleurs moyens je pense pour réduire la consommation de m2 des individus).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flaquedos.blogspot.com
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 34
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Mardi 22 Septembre 2009   Mar 22 Sep - 15:29

Greem a écrit:
quinlan_vos a écrit:
Mais j’aimerais que quelqu’un me dise bien en face, dans les yeux, sans ciller, que la terre n’est pas assez grande pour tous.
C’est idiot en effet. Il y a plein d’espace au fond des océans, et il ne faut pas sous estimer le potentiel économique de l'immolation (un des meilleurs moyens je pense pour réduire la consommation de m2 des individus).

AH mais non, laissons les calmars tranquille; On ferait mieux de batir des tour pour former un ascenceur et un anneau orbital pour stocker la population et toute nos industrie dessus.

De belles archologies pour un avenir radieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quinlan_vos
Admin
avatar

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 35
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: Mardi 22 Septembre 2009   Mar 22 Sep - 15:35

Des anneaux orbiteaux... Original, tiens. Ca me rappelle Halo.

Plus sérieusement, il y a assez de place pour tout le monde. Le souci c'est que, avec la sédentarisation, on a décidé que ceux qui étaient à l'intérieur de ces lignes imaginaires appelées frontières n'avaient plus le droit de sortir, et ceux de l'extérieur plus le droit de rentrer. C'est idiot. C'est ce qui est à la base de ces notions particulièrement détestables que sont le nationalisme, le racisme etc...
La peur de l'autre, de l'étranger, celui qui vient d'ailleurs, tout ça. Il y a plein de place dans le centre de la France (pour la Belgique, je dis pas, c'est tout petit, et vous vous battez déjà entre Flamands et Wallons), comme en Allemagne... Partout.
des fois, je me dis qu'il suffirait juste d'un peu de bonne volonté, et rappeler aux gens que, comme le disait Kennedy "notre point commun le plus élémentaire est que nous vivons tous sur cette petite planète".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 34
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Re: Mardi 22 Septembre 2009   Mar 22 Sep - 15:38

En fait, je pensais à 3001 l'odyssée finale et au manga Gunnm Last Order (mais dans une version moins dystopique).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quinlan_vos
Admin
avatar

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 35
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: Mardi 22 Septembre 2009   Mar 22 Sep - 15:41

Je connais vaguement Gunnm, mais de loin (plus fan de comics, à part Akira ou ghost in the shell), et je n'ai hélas lu que le premier tome de la trilogie de Clarke. Mais je vois ce que tu veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël

avatar

Messages : 625
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Mardi 22 Septembre 2009   Mar 22 Sep - 18:47

arg ça me fais penser a ce fil sur la politique que j'essaie de lancer depuis une semaine sans trouver les mots.

Citation :
Mais j’aimerais que quelqu’un me dise bien en face, dans les yeux, sans ciller, que la terre n’est pas assez grande pour tous.

Elle ne l'est pas , effectivement. La terre n'a pas la capacité de fournir a tous les hommes vivants aujourd'hui le niveaux de vie d'un riche. Alors après oui on peu tous y vivre.

En suite il faut prendre en compte que tous le monde vaudrais bien habiter au meilleurs endroit tans qu'il lui en est donner l'occasion : un pays riche ou il fais bon vivre, de préférence chaud , etc...

les gents vivent en groupe par ce qu'il y trouvent un avantage , il est indéniable qu'une population pauvre et peu qualifier représente un inconvénients... c'est dégueulasse mais c'est comme ça

Citation :
Que quelqu’un me dise clairement QUI a décidé que ce lopin de terre que l’on nomme France devait être fermé, et à qui cette France appartient

en régale générale c'est toujours la même histoire , le groupe le plus fort tape sur la téte du plus faible en lui faisant bien comprendre qu'il se réserve les meilleurs jouer et que l'autre dois se démerder avec ce qu'il a. C'est une notion que j'ai très vite assimiler a la maternel Rolling Eyes


Dernière édition par Samaël le Mar 22 Sep - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quinlan_vos
Admin
avatar

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 35
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: Mardi 22 Septembre 2009   Mar 22 Sep - 19:51

Heu... C'était un peu de l'ironie, cette partie là. Mais je trouve qu'entre crever de faim et jeter des fruits et légumes pour ne pas que les prix soient trop dévalués, il y un gouffre assez large, quand même.
Pour ce qui est des pays, j'avoue que je n'en reconnais aucun. Je me considère comme un être humain parmi un peu plus de six milliards d'autres, sans droits en plus ni en moins qu'aucun autre... Je suis l'inverse d'un patriote et, franchement, je préfèrerais être flingué au peloton d'exécution que d'aller faire la guerre "pour la mère patrie" qui n'est basée, comme tu l'as si bien dit, en bref, que sur un concours pour savoir qui a la plus grosse. Ca me fait penser à ces Algériens et à ces Marocains qu'on envoyait se battre en première ligne pour leur pays... la France.
Nous avons la chance de vivre dans des pays plutôt riches et, au lieu d'aider les autres, on les envoie ch... et se faire buter ailleurs. Je suis plutôt capitaliste, dans l'idée (disons que consommer ne me dérange pas, tant qu'on ne me prend pas pour un idiot), mais ça devient au-delà de tout, me semble-t-il.

Pour ton fil sur la politique, n'hésite pas à te lancer, il n'y a pas de souci. Je n'y dévoilerai pas de quel côté je suis (d'autant que c'est compliqué). Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël

avatar

Messages : 625
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Mardi 22 Septembre 2009   Mar 22 Sep - 20:46

Citation :
Je suis l'inverse d'un patriote

pareille. Si les gents vivent en groupe avant tous pour eux quel est l'intérêt d'aduler le groupe ? Le problème c'est que beaucoup n'en n'ont pas conscience et se font avoir par le matraquage idéologique qui tourne autour de "la patrie".

Citation :
la France.
Nous avons la chance de vivre dans des pays plutôt riches et, au lieu d'aider les autres, on les envoie ch... et se faire buter ailleurs.

tu pose le problème sous le mauvaise angle. Que ce soit conscient ou non les gents ne se font que très rarement avoir par le "vous n'êtes qu'une bande de gros égoïstes , pourriez aider votre prochain". Oui certes ils sont émus sur le coup , mais 10 minutes plus tard c'est déjà oublier. Et c'est bien normale ! En revanche on oublie souvent les bénéfices que l'on peut tirer a aider une population dans le besoin => une alliance forte avec eux , une bonne entente , des liens commerciaux , etc....

Citation :

Pour ton fil sur la politique, n'hésite pas à te lancer, il n'y a pas de souci. Je n'y dévoilerai pas de quel côté je suis (d'autant que c'est compliqué). Very Happy

le problème c'est que je rumine ce truc seul dans mon coins depuis si longtemps que j'ai du mal a fixer mes idées. J'ai l'impression d'être revenu dans la caverne ! et puis j'ai peur de faire un post trop long et de faire décrocher mes lecteurs , en même temps j'ai tellement de chose a dire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mardi 22 Septembre 2009   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mardi 22 Septembre 2009
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Programme complet de la visite de Matthieu Ricard au Canada - Septembre 2009
» (Août-septembre 2009) Différents témoignages d’ovnis, base de données MUFON
» Evénement: Matthieu Ricard le 12 septembre 2009 à Montréal
» 2009: Le 20/01 - Seine et Marne - Noisiel - (77)
» (hélicoptère sans certitude) observation du 07 septembre 2009 à Ploisy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIBERTATHEE :: LIBERTATHEE :: L'Edito de la Semaine-
Sauter vers: