Pour la liberté et la promotion de l'athéisme, pour la sauvegarde de la raison contre les superstitions
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Changement climatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DementiaMagister

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 33
Localisation : Bas rhin

MessageSujet: Changement climatique   Sam 1 Aoû - 21:08

Suite à l'évocation de ce sujet sur le thread du créationnisme, je me permets donc d'ouvir un thread consacré à ce phénomène qui fait couler beaucoup d'encre.
Je vais reprendre donc le post de qinlan_vos et le décortiquer.
Citation :
ela les regarde (les polititiens). Mais il y a fort à parier qu'ils bougeront, de toute façon.
Je suis plus pessimiste. Le courage politique n'a jamais vraiment existé (à part à la révolution Françaie, avec la confiscation des biens de l'eglise)


Citation :
En outre (il faudrait faire un topic sur le sujet, tiens) la plupart des scientifiques ne sont pas d'accord quand à bon nombre de choses qu'on dit sur le réchauffement climatique.
par exemple, on oublie de dire que l'homme n'en est responsable que pour moins de 5%.
Que cette période de réchauffement rapide est une séquelle de la dernière glaciation (il y a 10000 ans), et qu'il annonce un refroidissement rapide prochain.
Que sans ce réchauffement nos chances de survie seraient plus que limitées lors de la prochaine glaciations, puisque le taux d'oxygène diminuera (manque d'effet de serre, pour le coup).
Tout va se passer au niveau de la mer. Les courants vont changer, s'arrêter, repartir dans l'autre sens, etc... Comme ils le font régulièrement.
Bien vu. SI il ya consensus, c'est sur la modification du climat, pas sur ses conséquences et origine.
Je pense que même si la part de l'homme n'est pas négligeable, on ne peut pas tout lui coller sur le dos.
De même, du fait de pas mal de paramètre (orbite terrestre activité solaire et autre), le climat peut varier.
De même, des changements au niveau des océans peuvent aussi grandement impacter les communautés microbienne et le reste de notre environnement.
PAr exemple favoriser la prolifération de bactéries sulfate oxydante qui vont libérer massivement du H2S dans l'atmosphère.

Citation :
Il n'y a rien d'anormal, si ce n'est cette peur énormissime du changement qu'alimentent les médias et certains écolos.
Le sensationnalisme et l'alarmisme sont le fond de commerce des médias.
Quand au écolos, ils sont là pour répandre une idéologie assez dangereuse. Les adeptes de la deep ecology sont tout aussi dangereux pour l'humanité que bien des croyants.

Citation :
Je suis pour qu'on ne fasse pas trop de mal à la planète, mais il ne faut pas exagérer. D'autant que le réchauffement sera lagement moins grave que ce qui est annoncé par les journeaux, tout simplement parce qu'ils ne prennent pas toutes les données en compte.
Tout à fait. Evitons de saccager la planète, après tout, il y a tant à étudier.

Citation :
De toute façon, si on va trop loin, la nature nous rappellera à l'ordre, comme elle le fait toujours (sans acte conscient, je précise). Si nous mettons trop d'écosystèmes en danger, c'est fatalement sur nous que ça va retomber.
Oui, la destruction d'écosysteme a des répercutions. Par contre, evitons de personnifier la nature car
les délires de conscience planétaire sont fatiguants.
Citation :
Il n'y a qu'à regarder le Mégalodon pour s'en convaincre. Et il polluait pas, lui. Il se contentait de manger à sa faim.
Il a disparu parce qu'il pouvait plus manger à sa faim, les mer polaire devenant trop froide, il pouvait plus manger les baleines nécéssaire à son alimentation. (Quoique un requin est très résistant à la privation de nourriture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quinlan_vos
Admin
avatar

Messages : 1478
Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 35
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: Changement climatique   Sam 1 Aoû - 22:33

L'autre théorie au sujet de Megalodon est légèrement différente - mais liée.

Nous sommes quelques 1.6 million d'années. La plupart des espèces actuelles de requins vivent déjà avec, en plus ce cher vieux Meg. Hérité de la préhistoire, ce gigantesque requin blanc (de la taille d'une baleine bleue, quand même) avait besoin de quantités enormes de nourriture. Sauf que, effectivement, non seulement notre gros ami était glouton, mais en plus il était compliqué, mais en plus les conditions climatiques changeaient (à la même époque, nous entrions dans une période glacière intense).
Comme l'a dit Dementia, le stock de baleines diminuait rapidement, tandis que le nombre de Megalodons restait le même. Il faut se rendre compte qu'il n'avait pas réellement de prédateur naturel.

Dans ces cas là, la nature "fait" deux choses. Il faut parler d'évolution, en fait. Lorsque la nourriture commence à manquer, les estomacs se font plus petits. Les corps aussi. Si on ne peut plus alimenter une usine gloutonne aussi énorme, eh bien on la réduit.
C'est généralement ce qui se produit. On retrouve beaucoup cela chez les dinosaures, en particulier les carnivores-prédateurs.
Sauf que réduire notre nouveau copain Meg revenait à imposer une deuxième espèce dominante, dans la même niche écologique que le grand blanc - ce qui aurait fait un bis-repetita.
Alors, pour ne pas désiquilibrer l'écosystème, Megalodon a commencé à disparaitre.
Bien évidemment, mère nature n'a pas sorti un flingue. Ni même un nouveau poisson mangeur de requins.
Cela a du commencer comme d'habitude : une baisse de la fertilité chez les femelles... Jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un, errant comme un con, avant de mourir.

Cette théorie fait donc la part belle plus à l'évolution (à la sélection naturelle) qu'à l'écologie. Voila pourquoi je le citais en exemple : si nous menaçons de trop notre ecosystème, nous en payerons le prix, d'une manière évidente : il vaut mieux retirer le haut d'une pyramide, que la base, sous peine de la voir se vautrer.

Sinon, bon récapitulatif.
Les premières choses que devraient apprendre les écolos sont :
- On ne peut détruire ni la vie, ni la terre. Quatre milliards d'années de tectonique des plaques, de volcanisme, de glaciations et de météorites n'y sont pas parvenus, donc nous non plus.
- On ne peut pas plus "sauver" la terre. Elle se démerde toute seule, comme une grande, et elle le fait bien. Elle n'a pas besoin de nous. Nous ne sommes qu'un maillon facultatif sur la planète ; elle tournait bien avant nous, et elle tournera bien après.

En revanche, on peut faire attention. Mais pour cela, il faut instruire les gens, et non pas leur faire peur. Leur dire que tout change, que ce qu'on a connu ne sera plus, etc... Et non pas leur dire "il faut conserver le monde tel qu'il est". Parce que c'est ainsi que nous nuirons à la vie : combien d'espèces évoluerons pour s'adapter à un état de fait erroné? Quels bouleversements anti-naturels ferons-nous subir à notre planète?
Nous sommes déjà pris en compte. A nous de prendre en compte le fait que la planète bouge sur son axe, qu'elle est vivante, soumise aux aléas de l'univers, du soleil, de la lune, que nous sommes soumis à ses aléas à elle...

On peut faire attention. Mais on n'est pas obligés d'avoir peur du loup quand il n'existe pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Changement climatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des modeles climatiques confirment le changement climatique
» Changement Climatique:C'est du sérieux....
» Le changement climatique fait bouger le pôle Nord
» Les plantes et les animaux peuvent ils s'adaptés au réchauffement climatique ?
» le réchauffement climatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIBERTATHEE :: FORUM :: Science-
Sauter vers: