Pour la liberté et la promotion de l'athéisme, pour la sauvegarde de la raison contre les superstitions
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lundi 25 mai 2009

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 30
Date d'inscription : 23/05/2009

MessageSujet: Lundi 25 mai 2009   Lun 25 Mai - 5:48

Il est des positions que l'on adopte, ou non. Des combats moraux, politiques, artistiques voire poitiques que l'on accepte de livrer, ou pas.
Tous reposent sur le choix. Le choix, à un moment, de vouloirchanger les choses. "Chaque problème a sa solution", dit-on.
Mais comment déterminer ce qu'est un problème? Dans beaucoup de cas, une situation ne devient un problème quequand le monde en prend conscience, quand il est au pied du mur. En France, le sort des femmes n'était pas un problème avant que Simone" de Beauvoir ne publie "le Deuxième Sexe", en 1959, ou que Simone Veil ne réussisse a faire passer sa loi sur l'avortement en 1973. De même, le problème Noir n'existait - aux yeux de monde - pas avant Martin Luther King, avant que des sportifs lèent leur poing ganté sur un podium, ou avant le émeutes de Los Angeles.
Et les Juifs, les homos, les tziganes n'avaient aucun problème, avant que les soldats ne découvrent les camps de concentration.

Je ne fais évidemment aucune comparaison. Mon idée, ici, n'est pas de nous faire passer pour des martyrs. En tant qu'handicapé - mais bien plus en tant qu'humain - je déteste être plaint.
Mais il y a effectivement un souci.
Nous vivons dans un monde qui semble se complaire de sa situation, pensant que tout n'est pa si mal que ça, et puis que ça s'arrangera. Nous vivons dans un monde qui accepte de donner pour le Téléthon, mais pas debouger. Car la nuance est là. Il y des milliards de choses à parfaire, mais personne ne fait rien.
Par nature, chacun de nous accepte la justice et la justesse d'une lutte morale... Mais nous rejettons ceux qui oeuvrent pour cette lutte, les marginalisant.

La loi de 1905, votée par Aristide Briant a été promulgée après vingt-cinq ans de lutte violente pour la laïcité. Elle a été le principal pilier de la Francedu XXème siècle.
Seulement voila. Alors qu'elle a perduré sainement en France pendant près de cent ans (principalement grâce aux guerres, qui ranimaient la flamme), certains ont pu s'étonner du calme (voire de la proximité) de l'Eglise avec notre pays.
La réponse est arrivée à la fin des années 1960 : la France depuis 150 ans, poursuivait dans les colonies l'un dces plus anciens systèmes d'asservissement : la religion. Jusqu'à la guerre d'Algérie, les éléments les plus importants envoyés par la "Patrie" étaient des missionires, des prêtres, qui bien souvent usèren de moyens plus qu'immoraux pour convaincre ces autochtones.
Face à un éément qui inquiétait(et qui inquiète toujours) le Vatican - l'Islam grandissant dans le monde - la France oeuvrait en bonne fille.
Puis les années 1990 arrivèrent et, avec elles, Jacques Chirac arriva à la Présidence. Lui n'a jamais été le problème sur ce point. Radicalement laïc et anti-raciste, il fut à la fois le protecteur et l'instigateur de l'égalité (ou presque) religieuse qui règne en ce moment dans notre pays. Sa femme, en revanche... Catholique invéterée, proche de plusieurs évêques (dont certains plus que ondamentalistes), elle profita largement du pouvoir de son époux pour mettre en avant sa religion. Sans que personne ne s'en émeuve. Après tout, les Pièces Jaunes, c'est elle.
Mais tout aurait pu s'arrêter là, principalement grâce à la mollesse de l'ancien Pape.
Puis tout changea. Jean-Paul II mourut, fut remplacé par Benoît XVI, et Chirac céda le terrain à Nicholas Sarkozy.
Pas plus que je n'ai parlé de la politique de Chirac, je ne parlerai pas ici de la politique de Sarkozy (on ne tire pas sur un corbillard, diraient certains). Mais de son attitude. Benoît XVI est un Pape radical, à la limite de l'éxtrmeste. Lors de sa première année de pontificat, il a "ramenée" la prière d'excuse aux Juifs (les pardonnant d'avoir tué Jésus), prière qui était oubliée depuis le Concile Vatican II en 1965, et ira jusqu'à annoncer qu'il "n'était pas la bonne voie pour l'Eglise". Depuis, il multiplieles prises de positions douteuses (voire plus), les phrases assassines, sous-entendant parfois qu'un athée n'est qu'un demi-humain.
Pour Sarkozy, croyant convainc, et majoritairement anti-musulman, cela va de soi. La laïcité en prend un coup, ainsi que les athées. En faisant payer aux contribuables ses visites au Vatican ou la venue en grandes pompes du Panzr-Kardinal, il oblige tous ceux qui ne sont pas de son avis à s'y ranger, au moins par le porte-monnaie. Et dans le cadre des rencontres publiques, il convie un éminent Cardinal, e recteur de la Mosquée de Paris et le principal représentant Juif de France (dont j'i boulié le nom, pardonnez-moi). Bien peu de représentation, au final. U Cardinal (dont il est ami) et deux représentants qu'il ne peut oublier, sous peine de heurts interconfetionels.. Mais quid du représentant Hindoux? Ou Bouddhiste? Et l'athée, alors?
Il n'existe, en France, aucun organisme athée (laïc non plus, d'ailleurs), et encore mons de représentation politique.
Et notre problème est là.
Les athées sont considérés (et encore, ça passe à peu près, ici) comme des êtres étranges, sans spiritualité, voire dangereux, puisqu'ils n'ont, dit-on pas non plus de morale.
Mais le fait est que nous existons belet bien. Notre spiritualité est la raison, notre morale est la logique, et nos prêtre, nos pères se nommes Darwin, Gallilée, Aristide Briant, ou Voltaire. Des hmmes croyants, souvent, mais qui ont d'abord mit en avant leur savoir et leur raison, allant jusqu'à afronter l'idée de dieu.
Des hommes qui furent condamnés, prsécutés, traînés dans la boue. Darwindisait confesser un meurtre (ceui de dieu) en publiant l'Origine des Espèces, et il attendait vingt ans avant de le faire. Aujourd'hui, l'évolution est un fait, une donnée avec laquelle nous contemplons et compreons le monde.
Mais tout ceci est en danger. Parce que le créationnisme (ou dessein intelligent) gagne partout du terrain. Parce que nous laissons les chefs religieux se mêler de politique et de sciences sa broncher.
Lentmeent, mais sûrement, il semble que nous nous acheminions vers un nouvel obscurantisme. A l'image de Charlie Hebdo, presqu'en permanence en procès contre des associations comme l'Agrif, à l'imagede ces caricatures (pas toutes bonnes, en plus) quidéchaînèrent les passions (pour de fausses raisons, qui plus est) ou, simplement, à l'image de ces millions d'athées persécutés de part le monde.

D'une manière générale, je n'apprécie que peu la politique. Mais, en toute honnêteté, j'aimerais aller jusque là. Sans violence, sans heurts. Pousser les religions et leurs représentants dans leurs retranhements. Leur ôter tout pouvoir. Car aors, lorsqu'ils ne seront plus que des hommes, le monde les verra comme ils sont : des gens qui utilisent la peur et l'ignorance pour conquérir le monde.
Notre arme sera justement celle-ci : le savoir.
Car mon but n'est pas d'anéantir la foi, mais de permettre aux gens de choisir. Et seul le savoir permet de faire un choix.
Et, à terme, peut-être est-ce que d'autres ouvriront les yeux, verront qu'il y a un problème. Et à ce moment là, le monde réagira.

Ce n'est pas une lutte de pouvoir, mas de savoir. Elle se fera sans violence, sans haine.
Mais elle se fera.
Je compte sur tous, croyantsou non, éclairés ou non.
Nous nous battons pour la liberté d'être humains, de décider par nous-mêmes, et d'apprendre.

"Ne suffit-il pas de voir qu'un jardn est beau, sans qu'il faille aussi croire à la présence de fées au find de ce jardin?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertathee.forumactif.org
 
Lundi 25 mai 2009
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lundi 13 avril 2009
» Observations du Lundi 14 Décembre 2009
» BILAN HIVER 2008/2009
» Massif du Pilat (départements 07-42-43-69), saison 2008/2009
» 2009: Vers 16h00 - Observation près de Nantes - (44)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIBERTATHEE :: LIBERTATHEE :: L'Edito de la Semaine-
Sauter vers: